Accès direct au contenu

  1. 9h35 Tour de France : Les fois où le Tour s’est joué la première semaine
  2. 9h30 Mercato - OM : Tudor, De Zerbi, Stéphan… Longoria a choisi le successeur de Sampaoli
  3. 9h15 Mercato - OM : Avant de partir, Jorge Sampaoli a réclamé une piste XXL du PSG
  4. 9h10 Transferts - PSG : Pour Lewandowski, le Barça prépare une opération à 200M€
  5. 9h00 Mercato - OM : Payet, Mandanda… La réaction du vestiaire de l’OM au départ de Sampaoli
Formule 1

Formule 1 : Le mea culpa du patron de Mercedes…

La stratégie décalée de Mercedes n’a pas porté ses fruits aux États-Unis et Lewis Hamilton, parti en pole, a terminé troisième. Toto Wolff reconnaît l’échec de la stratégie.

« Je pense que tout le monde voulait gagner la course, mais ça ne s’est pas passé comme prévu. » Fataliste, Lewis Hamilton a reconnu que la stratégie de Mercedes avait échoué à Austin. L’écurie allemande a voulu profiter de la voiture de sécurité virtuelle pour anticiper son premier arrêt. Mais personne n’a suivi cette stratégie qui ne s’est pas avérée payante, les pneus du Britannique n’ayant pas tenu, le poussant à s’arrêter une seconde fois, probablement trop tard puisque Kimi Räikkönen et Max Verstappen étaient revenus à moins de 10 secondes. Parti en pole position, le Britannique a finalement terminé troisième. Et Toto Wolff reconnaît l’erreur de Mercedes dans des propos rapportés par F1i.

«La stratégie n’a pas fonctionné comme elle devait»

« Il nous a manqué la vitesse aujourd’hui. J’avais bien dit avant la course de ne pas enterrer Ferrari trop tôt, la preuve ils sont toujours aussi rapides. Les dépassements n’avaient rien d’évident, mais la stratégie n’a pas non plus fonctionné comme elle devait. On va devoir en discuter et comprendre ce qui aurait pu être mieux fait. Mais la course d’aujourd’hui a été agréable et c’est aussi un point important à retenir. Voir Kimi gagner est bien pour lui comme pour Ferrari, mais nous devons déjà regarder vers la prochaine course. » Malgré tout, avec la quatrième place de Sebastian Vettel, Lewis Hamilton réalise tout de même une belle opération puisqu’il n’a besoin que d’inscrire cinq points lors des trois dernières courses de la saison pour s’assurer un cinquième sacre.

Articles liés