Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Quand Lewis Hamilton revient sur sa lutte avec Max Verstappen !

Au coude à coude avec Max Verstappen en fin de course, Lewis Hamilton a tenté une attaque pour monter sur la deuxième marche du podium en vain. Il faut dire que le Britannique, idéalement placé pour remporter le titre, s’est montré prudent comme il l’explique.

Parti en pole position, Lewis Hamilton a été dépassé par Kimi Räikkönen au départ puis par Max Verstappen suite à une stratégie décalée avec deux arrêts, contre un seul à ses concurrents. Par conséquent, en fin de course, grâce à ses pneus neufs, le Britannique a fondu sur le pilote Red Bull. Beaucoup plus rapide, il a tenté de dépasser le Néerlandais pour se rapprocher encore un peu plus de son cinquième titre mondial. Conscient de la difficulté de doubler Max Verstappen, un pilote très agressif, Lewis Hamilton n’a toutefois pas tenté n’importe quoi puisqu’en finissant devant Sebastian Vettel, l’opération était déjà bonne au Championnat du monde. Après la course, le pilote Mercedes a d’ailleurs justifié sa manœuvre et confirmé qu’il n’avait pas forcé.

«Si c’était Seb et moi, j’aurais été beaucoup plus strict et agressif»

« J’essayais de gagner une course, mais il y a deux gars à côté de moi qui ne se battent pas pour un championnat, alors j’ai dû faire très, très attention à la façon dont ils roulaient. On ne gagne pas un championnat en se battant et en faisant des erreurs stupides. J’ai laissé beaucoup trop d’espace à Max, de toute façon il faut toujours lui laisser de l’espace... juste pour être sûr que je ne me faisais pas avoir par exemple ou percuter s’il avait sous-virage ou était agressif. Si c’était Seb et moi, j’aurais été beaucoup plus strict et agressif si nous nous étions battus pour le championnat, mais il n’y avait pas besoin de l’être. L’important pour moi, c’était de finir devant Seb et pour moi, peu importe quand je gagnerai le championnat, à condition que ça soit fait. En fin de compte, on veut toujours gagner la course et aujourd’hui, perdre deux places n’est pas un bon résultat, car la voiture n’était pas parfaite », confie-t-il dans des propos rapportés par Nextgen-Auto. Finalement troisième derrière Kimi Räikkönen et Max Verstappen, Lewis Hamilton n’a besoin que de cinq points pour assurer un cinquième sacre. Le tout en trois courses.

Articles liés