Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Charles Leclerc dresse son bilan après Bakou

Handicapé par son accident lors des séances des qualifications samedi, Charles Leclerc n’a pas pu figurer dans le podium lors du Grand Prix d’Azerbaïdjan. Le Monégasque, un brin fataliste, n’a pas caché sa frustration.

Pourtant pas en ballotage favorable à cause de sa 8ème place sur la grille de départ dimanche, Charles Leclerc a tout de même mené la danse pendant 20 tours sur le circuit de Bakou. Cependant, il a reconnu que son accident survenu au virage 8 en Q2 samedi n’a pas facilité sa tâche. Au final, le Monégasque n’a pu accrocher que la 5ème place du Grand Prix d’Azerbaïdjan, une course remportée par Valtteri Bottas. Un résultat qu’il juge comme décevant, mais réaliste au vu des circonstances. De quoi permettre au pilote Ferrari de se tourner à présent vers le Grand Prix de Barcelone.

« Lorsque je regarde mon début de week-end, où j’étais devant, je suis déçu »

« Une victoire ? Lorsque vous êtes au volant, vous êtes toujours positif et vous espérez forcément que le meilleur va arriver. Mais j’étais également réaliste. Je savais que ma stratégie était différente de celle de mes adversaires. Si ma cinquième place me satisfait ? Lorsque je regarde mon début de week-end, où j’étais devant, je suis déçu. Je me sentais vraiment bien dans cette voiture. Elle avait clairement le potentiel pour signer la pole. J’ai tout foutu en l’air en touchant le mur samedi. C’est ma responsabilité. En partant de la huitième place, je ne pouvais pas espérer mieux, même si j’aurais être plus agressif au départ. Je ferai mieux la prochaine fois, car je ne me suis pas amusé. Mais, je vous le concède, cela reste décevant. Nous allons revenir plus fort en Espagne ». a confié un Charles Leclerc conquérant à L’Equipe, les yeux d’ores et déjà rivés sur le Grand Prix d’Espagne sur le circuit de Barcelone le 12 mai prochain.

Articles liés