Accès direct au contenu

Retour en grâce

PSG : On a retrouvé Pastore

Buteur hier contre le Dynamo Kiev, Javier Pastore a fait un grand match, son meilleur depuis le début de saison. Une prestation qui vient au meilleur moment, en Ligue des Champions, et qui va surement permettre à l’Argentin de se lancer enfin dans cette année 2012/2013.

Il était très critiqué depuis le début de la saison. Il ne jouait pas assez juste, il ne se battait pas assez sur le terrain. Bref, il incarnait les difficultés parisiennes du début de saison. Mais avec le match d’hier, tout est oublié. Contre le Dynamo Kiev, pour son entrée en Ligue des Champions, Javier Pastore a livré une prestation aboutie, qui sonne comme le début de sa saison.

Un but pour couronner son œuvre

Placé sur l’aile gauche de l’attaque au coup d’envoi, avec Ménez et Ibrahimovic comme compère, l’ancien joueur de Palerme a toujours été dans tous les bons coups. C’est d’ailleurs lui qui s’est procuré la première occasion de la rencontre, après un très bon travail de l’international français (4’). Les deux hommes se sont d’ailleurs bien trouvés pendant les 90 minutes, l’Argentin lançant le tricolore en profondeur sur l’action qui amène le penalty de l’ouverture du score. Un but parisien, auquel il a contribué, qui a complètement libéré El Flaco.

Le Pastore de Palerme

Car par la suite, le numéro 27 a eu de nombreuses occasions de marquer (28’, 32’, 76’) mais ne s’est pas montré adroit ou chanceux. Jusqu’à la 91eme où, bien servi par Nenê, il a placé une somptueuse demi-volée sous le corps de Koval. Un but qui venait récompenser l’ensemble de son œuvre. Mais plus encore que ses frappes ou ses décalages, le natif de Cordoba a montré une réelle envie de (bien) faire pendant 90 minutes. Loin de son début de saison très compliqué. Le joueur qui avait fait rêver toute l'Italie à Palerme, et qui avait illuminé le début de Ligue 1 la saison dernière, était de retour au Parc des Princes hier soir. A lui désormais de confirmer ses bonnes dispositions, déjà entrevues contre Toulouse, où il avait ouvert son compteur but. En tout cas, Javier Pastore s’est réveillé au meilleur moment, pour le retour du Paris Saint-Germain en C1 (dont il a disputé le premier match de sa carrière). Les grands joueurs se distinguent lors des grands matchs...