Accès direct au contenu

Pour aller plus haut

Pour Wenger Koscielny et Squillaci sont des nains

Arsenal a un sérieux problème en défense, pas forcément au sol mais plutôt dans les airs. les fautifs sont Koscielny, Squillaci et Djourou, pas assez grands au goût d'Arsène Wenger.

Arsenal a perdu trop de points en fin de saison et toujours contre des équipes à la renommée moindre mais au physique imposant. C'était déjà le cas contre Birmingham en finale de la League Cup (1-2), ce fut encore le cas contre Stoke City (1-3) où le puissant avant-centre Kewy Jones avait martyrisé la défense fébrile des Gunners.

Arsenal a concédé le plus de buts de la tête
Il y a une statistiques sur les gunners qui fait bien comprendre ce problème défensif : Arsenal est le club anglais à avoir concédé le plus de buts de la tête et Arsène Wenger en est bien conscient : «Nous avons concédé très peu de buts sur des actions de jeu ouvert, la plupart étaient sur coups de pieds arrêtés et de manière dont il n'est pas plaisant de prendre des buts.» Pourtant les Gunners étaient parvenus à s'imposer face à des grosses équipes, au jeu rugueux et physque :«Nous avons battu Man United et Chelsea, mais nous avons perdu des points quand les matchs sont devenus typiquement anglais. C'est-à-dire, lorsque vous envoyez un long ballon et que les joueurs suivent. C'est dans ces situations que nous avons perdu des points.» Arsenal, un jeu à l'espagnol ?

Un recrutement de taille
Mais le véritable problème concerne la taille des joueurs d'Arsène Wenger qui sont parmi les plus petits du championnat, nottament en défense : Laurent Koscielny mesure 1m86 et Sébastien Squillaci 1m83. Si Johan Djourou relève la moyenne avec son mètre 92, on a pu observer cette saison que les ballons hauts n'étaient pas son fort.Mais pour Wenger pas de quoi paniquer, c'est un souci mineur : «C'est quelque chose de facile à corriger. Nous devons augmenter la taille de notre effectif. Nous avons besoin d'une plus grande variété de taille de taille de joueurs. Nous devons être capables de nous battre mieux contre des caractéristiques précises, là où nous n'avons pas réussi cette saison.» Pour cela, le technicien alsacien envisage de recruter des grands gabarits, comme le défenseur norvégien de Fulham et son mètre 95, ou encore Gary Cahill de Bolton, 1m86 mais excellent dans son jeu de tête. Et avec 100 millions de budget de transferts, Arsenal devrait pouvoir (enfin) assurer un recrutement de poids, de taille et de choix.