Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Angleterre

Mercato : Un international français prêt à rejoindre l’AS Monaco ?

Moussa Sissoko, Newcastle

À la recherche de renforts pour la saison prochaine, l’AS Monaco pourrait se tourner vers un milieu de terrain international français, plutôt ouvert à l’idée d’un départ de son club…

Si l’AS Monaco espère bien rivaliser avec le Paris-Saint-Germain la saison prochaine pour le titre en Ligue 1, le club monégasque sait qu’il devra recruter malin cet été sur le marché des transferts, étant donné que les dirigeants du club ont d’ores et déjà affirmer qu’il ne faudrait pas s’attendre au même investissement que l’été dernier. Alors que l’arrivée de Victor Valdés au poste de gardien de but serait quasiment actée du côté de la Principauté, un international français pourrait également venir renforcer l’équipe.

« NOUS SOMMES OUVERTS À TOUTES LES PROPOSITIONS POUR MOUSSA »

Arrivé à Newcastle en janvier 2013, le milieu de terrain polyvalent Moussa Sissoko a encore cinq ans et demi de contrat avec les Magpies. Pas de quoi cependant empêcher le joueur d’être à l’écoute de toute offre, alors que l’AS Monaco surveillerait sa situation de près. «Nous avons seulement accompli un an et demi de son contrat à Newcastle, mais nous sommes ouverts à toutes les propositions pour Moussa», a ainsi déclaré son agent Frédéric Guerra au Daily Express.

SISSOKO RÊVE DE LIGUE DES CHAMPIONS

Interrogé en décembre dernier sur son avenir, le milieu de terrain français, retenu par Didier Deschamps pour la prochaine Coupe du monde avait notamment évoqué l’éventualité de disputer la Ligue des Champions. « Avec le TFC, j’ai joué le tour préliminaire, lors de ma première saison. J’ai eu la chance de jouer contre Liverpool. C’était quelque chose d’impressionnant, de fantastique. Surtout quand on entend la musique, je crois que ça fait rêver tous les joueurs. Il ne faut pas s’enflammer. Dans le football, tout peut aller très vite. Certes, on est bien classé, mais ce championnat anglais est très compliqué, rien n’est facile », avait-il confié.

Articles liés