Accès direct au contenu

  1. 10h00 Mercato - OM : McCourt prépare le terrain pour la vente du club
  2. 9h50 Wimbledon : La manière la plus idiote de perdre un match
  3. 9h45 Mercato - PSG : Neymar poussé au départ, le clan Mbappé prend position
  4. 9h30 Mercato - PSG : Cette grande annonce sur les coulisses du transfert de Paul Pogba
  5. 9h15 Mercato - PSG : Luis Campos repart à l'attaque pour ce transfert à 40M€
Foot - Mercato - Real Madrid

Mercato - Real Madrid : Une opération à 150M€ planifiée pour Haaland ? La réponse

Alors qu’il a choisi Manchester City pour la suite de sa carrière, Erling Haaland fait déjà l’objet de rumeurs en Espagne pour les prochaines années. Ce week-end, AS a révélé que le Real Madrid songeait à lancer une nouvelle offensive pour le Norvégien lorsque sa clause libératoire sera active à l’été 2024. Mais pour l’heure, il n’y aurait rien de concret dans ce dossier. 

Pisté par le PSG, le FC Barcelone ou encore le Real Madrid, Erling Haaland a finalement décidé de rejoindre Manchester City, mais Florentino Pérez n’aurait pas baissé les bras pour autant. Ce samedi, AS a fait sa Une sur la nouvelle star de Pep Guardiola, toujours dans le viseur des Merengue selon le quotidien espagnol. La Casa Blanca songerait déjà à se positionner sur Haaland en vue de l’été 2024, lorsqu’une clause libératoire estimée à 150M€ fera son apparition dans le bail de l'attaquant, engagé jusqu’en juin 2027. Néanmoins, le journaliste Fabrizio Romano se montre bien plus mesuré sur ce dossier.

Haaland très loin d’une arrivée au Real Madrid 

Dans sa chronique publiée sur le site Caughtoffside, Fabrizio Romano affirme que le feuilleton Haaland est loin de reprendre malgré les dernières rumeurs parues de l’autre côté des Pyrénées. « L'Espagne est une possibilité pour son avenir, mais à ce jour, toutes les informations sur des négociations ou des clauses libératoires ne sont pas correctes. Manchester City veut planifier le présent et le futur avec Haaland, donc il n'y a même pas de contacts avec quelqu'un d’autre », explique le journaliste. 

Articles liés