Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Real Madrid

Mercato - Real Madrid : Pérez face à un problème de taille pour le départ de Bale !

Si le départ de Gareth Bale ne fait aucun doute, la prochaine destination du Gallois est incertaine. Une arrivée en Chine est pressentie, mais le Real Madrid refuserait de laisser partir son joueur gratuitement.

On savait déjà que Zinedine Zidane ne comptait plus sur Gareth Bale, mais le Français n’a pas fait dans la demi-mesure ce week-end au moment d’évoquer la situation de son joueur. « Je ne vais pas parler de cela, on verra. Si c’est demain (lundi), c’est mieux. J’espère que c’est imminent pour tout le monde, pour lui aussi. Le club est en train de discuter avec le club dans lequel il pourrait jouer et nous en sommes là. Je ne sais pas si ce sera dans 24 ou 48 heures, mais la situation de Bale va changer et c’est bon pour tout le monde », a lâché Zidane. Si Tottenham, Manchester United et même le PSG ont été évoqués comme des options crédibles pour la suite de la carrière de Gareth Bale, le 10 Sport vous a expliqué ce lundi que ces pistes étaient peu crédibles pour diverses raisons. Le joueur se dirigerait finalement vers la Chine, mais le problème Bale serait loin d’être réglé pour le Real Madrid.

Le Real Madrid cherche un moyen de ne pas lâcher gratuitement Bale

Alors que l’agent de Gareth Bale travaille actuellement sur le transfert de son joueur vers la Chine, le Real Madrid attend patiemment l’évolution du dossier a confirmé As ce lundi soir. Cependant, une chose est sûre, Florentino Pérez ne veut pas lâcher son attaquant gratuitement comme cela a pu être évoqué assure le média espagnol. Pourtant, la réglementation chinoise pose des problèmes aux clubs intéressés. Si le Jiangsu Suning apparaît comme le grand favori pour accueillir Gareth Bale, le club ne peut pas dépasser 5,7M€ sous peine de devoir payer le double de la somme sous forme d’impôt. En d'autres termes, s'ils acceptent d'acheter Bale à Madrid pour 50M€, ils devront payer 50M€ supplémentaires à l'État à titre de pénalité. Le Real Madrid songerait donc à « d’autres formules » afin de parvenir à un accord qui prendra la forme d’un montant supplémentaire sous forme de bonus mais la législation chinoise devrait quoi qu'il en soit compliquer l’affaire, d'autant que le mercato fermera ses portes le 31 juillet dans ce pays.

Articles liés