Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Nenê fait de grandes révélations sur le transfert de Neymar !

Proche de Neymar et ancien chouchou des supporters du PSG, Nenê s’est confié sur le transfert de la star et révèle le rôle qu’il a eu au moment où l’attaquant brésilien hésitait à quitter le FC Barcelone.

En rejoignant le PSG pour 222M€ cet été, Neymar a fait les gros titres de la presse mondiale. Mais l’attaquant brésilien a surtout pu se rattacher à la grande communauté brésilienne du club de la capitale aux côtés de Thiago Silva, Marquinhos, Dani Alves ou encore Lucas. Nenê, ancien joueur emblématique du PSG entre 2010 et janvier 2013, confie ce dimanche dans les colonnes du Parisien avoir eu un rôle décisif dans le transfert de Neymar.

« Il a suivi mes conseils, je suis content »

« Je n’étais pas le seul à lui dire de signer à Paris. Je le connais, je sais qu’il aime les défis, il aime quand c’est chaud et qu’il est sous pression. La tranquillité, ce n’est pas trop son truc. Peut-être que je l’ai influencé, je ne sais pas. En tout cas, il a suivi mes conseils et je suis content (…) J’ai parlé avec lui par téléphone ? Oui, et j’ai aussi passé quelques jours de vacances, chez lui, à Angra dos Reis. Il a une maison au bord de la mer. Il ne peut pas sortir de chez lui, sinon c’est la folie, donc il est obligé de rester un peu enfermé. Mais on s’est éclatés, on a joué au basket, au foot, aux jeux vidéo… C’est à ce moment qu’il était en plein doute et qu’il hésitait entre Paris et le Barça. Après, quand il est retourné à Barcelone, ça a été difficile. Messi, Piqué, Suarez, la direction, tout le monde lui a mis la pression pour qu’il reste. Ce n’était pas évident à gérer, il faut se mettre à sa place. Il a douté, c’est normal. Mais, franchement, il a été courageux. Il s’est un peu pris la tête avec ça, mais je trouve qu’il a bien géré, notamment grâce à son père. C’est lui qui a eu mal au crâne avec ce transfert (rires). Neymar est resté cool avec ça. Il n’a pas perdu sa joie de vivre ni son football », explique Nenê.

Articles liés