Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Le clan Neymar aurait tout déballé à Al-Khelaïfi !

Selon la presse espagnole, Neymar serait déterminé à quitter le PSG cet été pour rejoindre le Real Madrid. Et le père de la star brésilienne aurait d’ailleurs fait part de ces envies de départ à Nasser Al-Khelaïfi… Explications.

Neymar et le PSG, c’est bientôt la fin ? Comme le révélait Libération jeudi, le père de la star brésilienne aurait demandé à Pini Zahavi, l'agent responsable de son arrivée à Paris, de l’aider à placer son fils au sein du Real Madrid dès le prochain mercato estival. Malgré son recrutement XXL l’été dernier (222M€) et ses grosses performances avant de se blesser fin février (19 buts, 13 passes décisives en 20 matches de Ligue 1), Neymar ne serait pas épanoui au PSG. Et selon des informations dévoilées par Marca ce vendredi, Nasser Al-Khelaïfi aurait été mis en courant.

Le père de Neymar directement impliqué ?

Le quotidien espagnol explique que le père de Neymar se serait entretenu avec le président du PSG afin de lui signifier que son fils ne voulait pas continuer l’aventure au Parc des Princes malgré un contrat qui court jusqu’en 2022. Neymar senior aurait même confié à Al-Khelaïfi qu’il avait eu tort de le faire signer dans une équipe française et que le joueur avait eu du mal à s’intégrer au noyau formé par les Argentins (Lo Celso, Pastore, Di Maria). Pour rappel, le vestiaire du PSG est pourtant composé de plusieurs cadres brésiliens (Thiago Silva, Dani Alves, Marquinhos), tous proches de Neymar

Paris de plus en plus inquiet...

Au 10 Sport, nous n'avons aucun élément pouvant confirmer ou informer les dernières informations parues dans la presse espagnole. En revanche, comme nous l'avons révélé le 23 avril dernier (confirmé deux semaines plus tard par nos confrères du journal L'Equipe), le PSG ne cache plus son inquiétude, en interne, vis-à-vis du fairplay financier. Les derniers échos en provenance du gendarme européen ne sont pas bons et les Qataris s'attendent à des sanctions (une amende ou une enveloppe pour les transferts encadrée, comme en 2014). Voilà pourquoi, dans les bureaux de Doha, on n'exclut aucun scénario. Comme celui d'un départ de Neymar ou de Mbappé...

Articles liés