Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Fair-play financier… Ce que le PSG peut vraiment espérer !

L’UEFA a organisé une table ronde lundi pour discuter des nouvelles orientations du fair-play financier. Le PSG et le Bayern Munich se sont, d’ailleurs, à nouveau affrontés…

Le PSG a été lourdement handicapé par le fair-play financier cet été. Paris n’a pas pu recruter tous les joueurs espérés. Paris n’a pas pu, notamment, enrôler un ailier gauche. Le PSG, après avoir recruté David Luiz pour 50M d’euros, devait vendre un gros joueur et se séparer d’un gros salaire pour pouvoir acheter de nouveau. Cela n’a pas été le cas. L’UEFA pourrait revoir ses sanctions cette saison…

LE PSG DÉFEND AVEC VIGUEUR SES INTÉRÊTS…

Lundi, Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, a profité de la table ronde organisée par l’UEFA pour défendre les intérêts du PSG. « Pendant plus d’une quinzaine de minutes, il a défendu avec force et vigueur son club », indique une source proche de l’UEFA, relayée par RMC. Al-Khelaïfi s’est notamment vivement opposé à Karl-Heinz Rummenigge, le président du Bayern Munich, fervent défenseur du fair-play financier : « L’échange a été très tendu avec Rummenigge. Mais le duo Nasser/Jean-Claude Blanc a été très pertinent ».

LE PSG ÉPARGNÉ ?

Le fameux fair-play financier est pour beaucoup dans l'« impuissance » parisienne cet été lors du mercato. Paris a été ralenti dans sa progression par ce fair-play financier, particulièrement critiqué depuis sa mise en place. Les sanctions, cette saison, pourraient être réévaluées. La sanction pour le PSG pourrait être reconsidérée. Paris pourrait être davantage épargné cette saison. Lundi, devant l’UEFA, Nasser Al-Khelaïfi, a notamment insisté sur les disparités entre les clubs européens, notamment sur les taxes et les charges sociales. Entre la France et l’Allemagne par exemple…

Articles liés