Mercato - OM : Longoria avait bouclé un transfert, tout a capoté
Jules Kutos-Bertin
-
Journaliste
Tout petit, je m’étais promis d’avoir un métier en accord avec le football. Très vite, j’ai pris conscience que mes pieds ne suffiraient pas pour m’emmener là où je le voulais alors le journalisme est devenu une évidence.

Avant que l’OM ne se repositionne sur le dossier Nuno Tavares, c’est Darko Lazovic qui devait débarquer. Le piston gauche de l’Hellas Vérone avait ficelé son départ et Kevin Strootman devait faire le chemin inverse. Un avion attendait même l’international serbe pour partir… avant que le deal ne capote. 

Arrivé à l’OM au début du mois de juillet, Igor Tudor tente de diffuser ses idées au sein de son effectif. Mais pour le moment, le groupe olympien est encore loin d’être au complet malgré les six premiers renforts bouclés par Pablo Longoria. Il manque notamment un piston gauche…

Lazovic devait s’envoler pour Marseille

Dans l’esprit du président de l’OM, le piston gauche idéal s’appelait Darko Lazovic. Le joueur de l’Hellas Vérone connaît parfaitement le système d’Igor Tudor puisqu’il s’agissait de son entraîneur la saison dernière. Comme le révèle L’Equipe, tout était bouclé pour que Lazovic signe à l’OM. Son avion était prêt et il devait faire la route vers Marseille pendant que Kevin Strootman avait prévu le chemin inverse. Mais au dernier moment, tout a capoté. 

« Marroccu n'a jamais mis Lazovic sur le mercato »

« C'est plus facile de penser que Lazovic ne voulait pas partir et que Marroccu voulait le vendre. Mais c'est une histoire réécrite car Marroccu n'a jamais mis Lazovic sur le mercato ou ne l'a jamais fait descendre de l'avion puisqu'il ne l'a jamais organisé », a confié Francesco Marroccu, le directeur sportif de l’Hellas Vérone dans des propos relayés par RMC. Heureusement pour l’OM, une solution a vite été trouvée puisque Nuno Tavares a débarqué ce vendredi à Marseille pour passer sa visite médicale.

Articles liés