Foot - Mercato - OM
OM : Révolution dans le projet McCourt, Longoria se justifie

Ces derniers jours, l’Olympique de Marseille a opéré des changements importants en interne, avec notamment l’arrivée de Javier Ribalta en tant que directeur du football. De son côté, David Friio va assurer la relation entre la direction et le groupe professionnel ainsi que le pilotage des équipes de scouting, tandis que Marco Otero sera en charge de la formation. Une évolution du projet saluée et justifiée par le président Pablo Longoria.

Si l’OM est très attendu cet été sur le mercato, le club phocéen a d’abord procédé à de gros changements au sein de son organigramme. La semaine dernière, Javier Ribalta a officiellement été intronisé en tant que directeur du football, avec pour responsabilité d’encadrer l’ensemble de la politique sportive du club. L’Espagnol connaît très bien Pablo Longoria pour avoir collaboré avec lui à la Juventus entre 2015 et 2017. Une nomination commentée ce samedi par le président de l’OM sur le site officiel du club. 

« Pour poursuivre le développement du club, je souhaite m’entourer de collaborateurs de très haut niveau à tous les étages »

« Javier est l’une des personnes qui a le plus de talent dans le milieu du football. Je crois pertinemment à l’incarnation des projets par des dirigeants jeunes qui ont déjà beaucoup d’expériences. Il a démontré depuis plusieurs années déjà, au haut niveau, sa capacité à s’adapter à toutes les évolutions du football. Cette capacité est essentielle pour avoir des résultats, qu’il a obtenus dans les différents championnats pour lesquels il a travaillé. Le travail qu’il a accompli à la Juventus Turin est extraordinaire. Il a su faire preuve de créativité et de persévérance. Javier a toute ma confiance depuis nos premiers échanges sur l’évolution et l’avenir du football. Nous partageons la même vision et nous sommes garants de mettre en place la meilleure stratégie pour le club », confie Longoria, estimant que la nomination d’un directeur du football était nécessaire à l’OM : « C’est une évolution de notre organisation. Pour poursuivre le développement du club, je souhaite m’entourer de collaborateurs de très haut niveau à tous les étages. Ce poste est essentiel pour garantir et maintenir une cohérence sur l’ensemble de la politique sportive, notamment dans la prise de décision. C’est très important pour moi. »

« Ce qui est important pour moi, c’est d’avoir de la complémentarité dans l’organigramme »

Mais l’arrivée de Javier Ribalta n’est pas l’uniquement changement enregistré par l’OM ces derniers jours, puisque David Friio, occupant jusqu’ici le rôle de directeur technique, a de son côté été nommé directeur sportif. « Ce qui est important pour moi, c’est d’avoir de la complémentarité dans l’organigramme. Nous renforçons le poste de David pour donner plus de clarté à l’évolution de notre organisation. Dans un rôle plus opérationnel, David assurera la relation quotidienne entre la direction et le groupe professionnel ainsi que le pilotage des équipes scouting, précise Pablo Longoria. Dans un rôle plus stratégique, Javier apportera une valeur ajoutée à l’organisation existante, grâce à sa créativité. Au final, c’est un travail d’ensemble, chacun dans son domaine avec ses expertises, au service du club. » 

« La formation doit être l’un des piliers du projet »

Enfin, Marco Otero va occuper un autre rôle majeur au sein de l’OM aux côtés de Javier Ribalta et David Friio, en tant que directeur technique en charge de la formation, poste important aux yeux de Pablo Longoria, qui a également travaillé avec Otero du côté de Valence. « Marco est un des plus grands spécialistes de la formation en Europe. Il a changé la mentalité sur la formation de tous les clubs dans lesquels il a travaillé. C’est un référent de niveau international, reconnu pour sa méthodologie de travail. Il a également une très grande capacité d’adaptation selon les pays, les clubs ou les joueurs avec lesquels il travaille. A Valence, quand nous avons travaillé ensemble, nous étions d’accord sur la direction que nous voulions donner au projet. Et si j’analyse ce qu’il a fait là-bas entre le moment où il est arrivé et celui où il est parti, c’est l’un des meilleurs travails réalisés en Europe ces dernières années. » De quoi permettre à l’Olympique de Marseille de rattraper son retard sur la formation, point majeur du projet McCourt selon lui : « La formation doit être l’un des piliers du projet. La formation, c’est l’identification au club, l’identification à la ville. C’est très important pour notre identité. Le club doit transmettre ses valeurs et sa culture dès les premiers instants. Et la formation, c’est la porte d’entrée des joueurs de l’Olympique de Marseille de demain. C’est une question d’identité et de culture du club. »

Articles liés