Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Gignac, la solution trouvée pour son avenir ?

André-Pierre Gignac, OM

Devenu le fer de lance de l’effectif phocéen après avoir passé plusieurs saisons compliquées, André-Pierre Gignac est très clairement en position de force en vue des deux prochains mercato, lui qui arrive au terme de son contrat dans moins d’un an.

Si certains se demandaient comment se comporterait André-Pierre Gignac après une saison 2013-2014 très correcte, le principal intéressé a répondu de la meilleure des manières en inscrivant la bagatelle de 8 buts en autant de rencontres disputées avec l’OM. Un retournement de situation qui le place bien évidemment en position de force sur le marché des transferts puisque la fin de son contrat approchant, il devrait être libre de choisir la destination de son choix, à moins que Labrune ne sorte le chéquier intelligemment comme l’affirme sur Le Phocéen Christophe Boucher, ancien président de l’OM.

« Y A-T-IL MIEUX QUE GIGNAC? »

« Ce qu'il faut se demander, c'est : y-a-t-il mieux sur le marché des transferts qu'un Gignac moyen ? C'est à dire en évaluant sa courbe de performances depuis qu'il est à l'OM, en faisant une moyenne avec les hauts et les bas. Ensuite, lui proposer une rémunération variable, ce qui permet de mesurer la détermination et l'envie du joueur. Avec ce système d'une rémunération un peu plus basse, mais qui peut devenir bien plus haute en fonction des points, des victoires, ou autres paramètres à déterminer, cela permet de bien mesurer ses ambitions avec le club. Évidemment, sa situation contractuelle lui permet de demander beaucoup, mais il y a aussi des projets de vie qu'il ne faut pas ignorer, d'autant qu'il semble attaché à Marseille. »

« UNE DENRÉE RARE »

L'ancien dirigeant de l'OM poursuit sur le cas André-Pierre Gignac : « Et puis, un OM en Champion’s League n'a pas de problème pour payer son salaire, et un OM avec un grand buteur a beaucoup plus de chance de la jouer que sans lui. Il faut penser à tout ça, et l'intégrer dans son contrat. Un gros salaire avec la Ligue des Champions, et un plus modeste sans Ligue des Champions. Mais, pour conclure, le buteur est une denrée rare et nécessite une réflexion à part. ». Reste à savoir combien tout cela va coûter aux dirigeants marseillais et surtout, si Gignac pouvait réaliser cet effort financier qui prouverait à tous son attachement pour la Canebière. Sacré casse-tête pour Vincent Labrune !

Articles liés