Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : « Bielsa ? Le dossier Doria semble être la goutte qui a fait déborder le vase ! »

Marcelo Bielsa, OM

Les dernières déclarations de Marcelo Bielsa ont fait l’effet d’une bombe sur la Canebière. Le coach de l’OM a pointé du doigt la mauvaise gestion et le manque de communication de sa direction.

Un début de saison compliqué. L’Olympique de Marseille n’est pas au mieux en ce qui concerne les résultats en Ligue 1, avec deux victoires, un nul et une défaite en quatre matchs. Les récents propos de Marcelo Bielsa n’ont fait que jeter de l’huile sur le feu, puisque le coach a reprocher à ses dirigeants de ne pas avoir tenu leurs promesses, notamment en ce qui concerne le recrutement. Une sortie médiatique dont se serait bien passé le club phocéen…

« BIELSA MET LES PIEDS DANS LE PLAT »

Ce vendredi Jean-Michel Larqué a tenu à réagir à la polémique et pense que les propos de Marcelo Bielsa portent particulièrement préjudice à l’Olympique de Marseille. « Bielsa fait du mal à l’OM, il met les pieds dans les plats en réglant ses comptes rapidement » a expliqué le consultant RMC. « Le dossier Doria semble être la goutte qui a fait déborder le vase, puisqu’il n’a pas été mis au courent de son arrivée, comme pour le reste du recrutement d’ailleurs. Mais n’était-il pas plus judicieux toutefois d’attendre le retour de congés de Labrune afin d’en discuter en privé avec lui ? D’un autre côté il aurait pu garder cela pour lui au cas où il aurait été critiqué sur ses résultats, afin d’attaquer le club sur ses promesses manquées ».

« LABRUNE PASSE POUR UN MENTEUR, BIELSA POUR UNE VICTIME »

Cette polémique pourrait en effet porter préjudice à un projet sportif qui semblait bien débuter du côté de l’Olympique de Marseille. Mais désormais le torchon brûle entre Vincent Labrune et Marcelo Bielsa. « Le ver est dans le fruit » a confié Jean-Michel Larqué. « Décidemment, Bielsa a du mal à vivre en bonne compagnie avec l’OM. S’il y a un projet à l’OM, les deux chevaux qui le tirent, c’est-à-dire le président et l’entraîneur, ne vont pas dans le même sens. La carriole va vite se retrouver dans le fossé. C’est une attaque au vitriol. Labrune passe pour un menteur. Bielsa passe pour une victime ».

Articles liés