Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OL

Mercato - OL : Juninho pose sa candidature à la succession de Rémi Garde !

Pressenti pour succéder à Rémi Garde sur le banc de l’Olympique Lyonnais, le Brésilien Juninho s’est dit prêt à relever le défi sur les ondes de RMC.

Alors que les dirigeants de l’Olympique Lyonnais prospectent tous azimuts pour trouver un remplaçant à Rémi Garde, qui a annoncé mardi qu’il ne prolongerait pas son contrat, un nom revient avec insistance pour lui succéder : Juninho. Sur les ondes de RMC, le Brésilien de 39 ans s’est dit intéressé.

« JE N’AI PAS PEUR DU TOUT D’ASSUMER LE DÉFI »

« C’est vrai que le président m’a appelé après que Rémi (Garde) a annoncé qu’il ne serait plus l’entraîneur de Lyon. Ce que j’ai compris, c’est qu’il était en vue de prolonger Rémi. Simplement. Il m’a appelé pour me demander comment j’allais, pour savoir ce que je pensais de mon futur. On a discuté un peu de mon futur et il m’a dit : "Tu fais partie de 3-4 noms auxquels je pense. Je pense à toi. On revient dans dix jours, dans une semaine pour rediscuter". Moi, honnêtement, ça me fait très plaisir, plaisir de savoir qu’il pense à moi. Je n’ai pas peur du tout d’assumer le défi même si je n’ai pas l’expérience d’être entraîneur. (…) J’ai presque 40 ans, il y a beaucoup de choses qui ont changé. Mais je vais y penser, on va réfléchir, on va discuter. »

« JE M’EN SENS CAPABLE »

« Je n’ai pas peur du défi. Pour l’instant, il n’y a pas de proposition, simplement une discussion. Il m’a appelé pour me dire : "Juni, on pense toujours à toi, on a confiance, on n’a pas pris de décision, on a un match important samedi." Bien sûr qu’on a discuté de l’avenir, de certains joueurs qui vont partir. Bien sûr, je pense toujours à Lyon. Mais là, il va falloir attendre quelques jours, et surtout le match à Nice. (…) Je ne m’attendais pas à cet appel du président. Je ne l’ai jamais caché, j’ai toujours voulu continuer à participer au foot en tant qu’entraîneur. Je pense que j’en serais capable. (…) J’ai besoin de temps, de réfléchir. On va en reparler la semaine prochaine. Mais par rapport au défi, je me sens prêt à répondre présent même si l’équipe n’aura pas les moyens de prendre beaucoup de joueurs. Je m’en sens capable ».

Articles liés