Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Barcelone

Mercato - Barcelone : Un complot contre le Barça dans l’affaire Neymar ? Luis Enrique répond !

Alors que le FC Barcelone est de nouveau dans le collimateur de la justice pour le transfert de Neymar en 2013, certaines voix s’élèvent en Catalogne pour dénoncer un acharnement politique.

Décidément, le transfert de Neymar à l’été 2013 en provenance du FC Santos n’a pas fini de causer quelques cheveux blancs aux dirigeants du FC Barcelone. Alors que le président Sandro Rosell avait dû démissionner de son poste la saison dernière, son successeur Josep Maria Bartomeu n’est pas non plus sorti d’affaire. Mis en examen pour des soupçons de fraude fiscale dans le cadre de ce transfert, le dirigeant blaugrana affirme depuis plusieurs semaines que le Barça fait l’objet d’une persécution « politique » en raison de son soutien à la cause autonomiste catalane.

LUIS ENRIQUE : « TOUT EST POSSIBLE DANS CE PAYS »

Présent en conférence de presse ce samedi, l’entraîneur barcelonais Luis Enrique a été questionné sur ce sujet. « Des conspirations contre le Barça ? Toutes les possibilités sont envisagées et rien ne me surprendrait. Dans ce pays, tout est possible », a-t-il déclaré dans des propos relayés par le quotidien AS.

BARTOMEU : « LE BARÇA N’A RIEN FAIT DE MAL »

« Le Barça n’a rien fait de mal. Nous avons recruté Neymar en travaillant avec de grands cabinets d’avocat. Le prix du transfert de Neymar est toujours celui que nous avons annoncé, 57 millions d’euros. Nous ferions tout de la même façon si c’était à refaire. Nous avons réussi à attirer une star mondiale à un prix relativement bas. Certains autres clubs voulaient Neymar, proposant même plus d’argent, mais ils n’ont pas réussi. Cela ne leur a pas plu. Quelqu’un a franchi une ligne rouge. Je ne vais pas dire que le Real Madrid est derrière tout ça, mais le père de Neymar a répété qu’il avait eu deux offres pour Neymar: celle du Barça et du Real Madrid. Le Real a voulu recruter le joueur à un prix supérieur à ce que nous avons payé », avait de son côté confié récemment à ce sujet.

Articles liés