Accès direct au contenu

Foot - Mercato - ASSE

Mercato - ASSE : Un problème de primes à l'origine du feuilleton Niang ?

Finalement resté à Rennes à l’issue du marché des transferts estival, un entretien houleux entre M’Baye Niang et son président au sujet d'une prime collective aurait acté le divorce entre l’attaquant de 25 ans et le club breton, lançant ainsi l’ASSE sur le dossier.

Le mercato de l’ASSE a connu de nombreux rebondissements ces dernières semaines, notamment dans les derniers jours du mercato, et même au-delà. Après le feuilleton Wesley Fofana et le transfert avorté de William Saliba en raison d’une erreur administrative, l’ASSE a également concédé un échec cuisant dans le dossier M’Baye Niang. En manque de temps de jeu au Stade Rennais, l’attaquant de 25 ans souhaitait rebondir à l’ASSE afin de reprendre confiance. Alors que les deux clubs avaient trouvé un accord, l’opération est finalement tombée à l’eau en raison de l’intervention de plusieurs agents, opposés au départ de leur joueur, un départ dans le club du Forez représentant une régression sportive selon eux. Toutefois, M’Baye Niang semblait déterminé à quitter le Stade Rennais, alors que le ton est monté avec Nicolas Holveck au lendemain de la clôture du mercato estival.

Grosse tension entre Nicolas Holveck et M’Baye Niang au sujet d’une prime collective ?

Ainsi, selon les informations de l’Equipe, M’Baye Niang souhaitait avant tout obtenir sa prime collective de 150 000€ que lui devait le Stade Rennais depuis plusieurs mois. L’ancien buteur du Torino avait accepté que cette prime, qui devait initialement être perçue en fin de saison dernière, soit versée qu’à l’automne en raison de la crise financière que traversent les clubs. Toutefois, Nicolas Holveck, néo-président du Stade Rennais, estimait qu’il n’avait plus à verser cette prime collective si M’Baye Niang était en partance. Le quotidien français rapporte ainsi que les deux hommes auraient eu un tête-à-tête houleux suite à ce problème, qui aurait acté le divorce entre M’Baye Niang et le Stade Rennais, permettant ainsi à l’ASSE de tenter de le recruter en tant que joker, étant à la recherche d'un renfort dans le secteur offensif. 

Articles liés