Accès direct au contenu

La planche à billets va tourne

Manchester City va lacher 115 millions

Le club de Manchester City a la chance d'avoir à sa tête un riche émir, le Cheik Mansour. Dans sa grande bonté, il va réinvestir cet été en vue de transferts records. Merci qui ?

Sur la sellette depuis quelques temps, Roberto Mancini sait qu'il va lui falloir gagner un titre avec Manchester City s'il souhaite rester au stade, le City of Manchester Stadium. Après l'élimination de Ligue Europa, reste la FA Cup avec une demi-finale très attendue par tous les supporters des Citizens contre le voisin et rival Manchester United. Au classement, Manchester City reste 4ème de Premier League après sa défaite contre Chelsea le week-end dernier (0-2).Une situation délicate donc, mais dont Roberto Mancini peut encore se sortir. D'autant que le propriétaire a trouvé un moyen de l'appâter : une bonne grosse enveloppe réservée aux transferts de cet été. Au total, le Cheik Mansour serait prêt à débourser 115 millions d'euros pourdécrocher la signature d'un grand joueur.

Kaka, Ibrahimovic et Alexis Sanchez
Si des noms de remplaçants pour le poste d'entraîneur circulent, ceux de futures arrivées cet été aussi. Ainsi Zlatan Ibrahimovic ou encore Kaka seraient sur les tablettes des Citizens, prêts à investir massivement à l'été pour enfin espérer briller en Ligue des Champions. Mais la priorité absolue reste l'attaquant chilien de l'Udinese, le prodige Alexis Sanchez qui réalise sa meilleure saison (12 buts en 27 matchs), formant un duo de choc avec Di Natale (meilleur buteur de Serie A). Le président de l'Udinese a déjà annoncé qu'il laisserait partir son joyau cet été en cas d'offre décente, à Manchester City de se saisir de cette opportunité à temps, car ils ne sont pas les seuls à lorgner sur le phénomène.

Une enveloppe sous conditions
Le chiffre est annoncé, l'enveloppe est déjà gardée précieusement dans un tiroir attendant d'être ouverte pour que des centaines de billets s'en échappent, seulement il y a une condition à respecter. Si Roberto Mancini veut être l'heureux élu qui dépensera en 2 mois 115 millions d'euros à la bourse aux joueurs, il lui faut soit remporter un titre (la FA Cup), soit - et c'est l'objectif prioritaire - décrocher une place qualificative pour la Ligue des Champions. Actuels 4ème de Premier League, les Citizens vont devoir mettre les bouchées doubles dans la dernière ligne droite s'ils ne veulent pas - si Mancini ne veut pas - se faire souffler.