Accès direct au contenu

Foot - Ligue 1

PSG/Reims : Daniel Riolo se paye Jérémy Ménez !

Jérémy Ménez, PSG

De retour sur les terrains de Ligue 1 cet après-midi avec le PSG, Jérémy Ménez a une nouvelle fois parler de lui, et pas tout le temps en bien…

Désigné par une bonne partie des observateurs du football français comme le vilain petit canard du Paris-Saint-Germain, Jérémy Ménez vit une saison extrêmement difficile. Relégué derrière Edinson Cavani, Lucas Moura, Ezequiel Lavezzi et Javier Pastore dans la hiérarchie parisienne, l’ailier international français (24 sélections, 2 buts) doit se contenter des miettes que veut bien lui accorder son entraîneur Laurent Blanc

« JOUER AVEC MÉNEZ OU À 10, LE MIEUX '? »

Et bien sûr, tous ses mouvements sont scrutés de près à chaque fois qu’il est aligné sur le terrain. Titularisé cet après-midi par Laurent Blanc lors de la victoire du PSG face à Reims (3-0, buts d’Edinson Cavani et d’Aissa Mandi contre-son-camp, deux fois), l’ancien Sochalien s’est attiré les moqueries de Daniel Riolo, éditorialiste de RMC. « Jouer avec Jérémy Ménez ou jouer à 10, le mieux '? », a en effet déclaré le consultant sur son compte Twitter pendant le match.

MÉNEZ : « EN CE MOMENT, C’EST UN PEU COMPLIQUÉ »

Dans un entretien accordé à Canal+ dimanche dernier, Jérémy Ménez avait de son côté admis que sa situation personnelle à Paris devrait selon toute vraisemblance le pousser à partir l’été prochain. « En ce moment c’est un peu compliqué, c’est vrai que je ne me suis jamais retrouvé dans cette situation. En début de saison, je me suis fait opérer, maintenant je suis en fin de contrat… Il y a des matches où j’aurais dû jouer, c’est dû à autre chose que le football. (…) Les gens sont restés collés sur une image, quand j’étais jeune, nonchalant et que j’ai fait quelques erreurs. Je suis resté cette saison pour pouvoir partir par la grande porte. On ne va pas se voiler la face : je suis en fin de contrat et on n’a pas réussi à trouver d’accord… Ça va être dur de rester, ça fait un pincement au cœur. Pour mon bien, il faut que je retrouve le terrain, la confiance », a-t-il déclaré.

Articles liés