Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Ménez en rajoute une couche sur sa situation à Paris !

Jérémy Ménez, PSG

Alors que Jérémy Ménez apparaît plus isolé que jamais à Paris cette saison, l’ailier parisien ne digère toujours pas sa situation actuelle et assure qu’un départ est inéluctable.

Joueur ô combien talentueux mais au comportement et à l’attitude sur le terrain souvent critiquée, Jérémy ne laisse personne indifférent depuis son arrivée au Paris-Saint-Germain à l’été 2001. Placardisé cette saison à Paris, où Laurent Blanc lui préfère régulièrement Ezequiel Lavezzi, Lucas Moura ou encore Javier Pastore, l’international français (24 sélections, 2 buts) a quasiment officialisé son départ du PSG en juin prochain.

« IL Y A DES MATCHES OÙ J'AURAIS DÛ JOUER »

« En ce moment c’est un peu compliqué, c’est vrai que je ne me suis jamais retrouvé dans cette situation. En début de saison, je me suis fait opérer, maintenant je suis en fin de contrat… Il y a des matches où j’aurais dû jouer, c’est dû à autre chose que le football. (…) Les gens sont restés collés sur une image, quand j’étais jeune, nonchalant et que j’ai fait quelques erreurs. Je suis resté cette saison pour pouvoir partir par la grande porte. On ne va pas se voiler la face : je suis en fin de contrat et on n’a pas réussi à trouver d’accord… Ça va être dur de rester, ça fait un pincement au cœur. Pour mon bien, il faut que je retrouve le terrain, la confiance », a-t-il déclaré dans un entretien diffusé lors du Canal Football Club de Canal+ ce dimanche.

MÉNEZ ET L’APPEL DU PIED À LA SERIE A

Récemment, l’ancien Sochalien avait déjà fait parler de lui lors d’une interview accordée à la Gazzetta dello Sport, où il faisait clairement un appel du pied aux clubs de Serie A. « J'ai passé de belles années à Rome, je parle déjà la langue. Je connais la Serie A, je connais tout d'elle. L'adaptation serait facile. (...) Je cherche une équipe qui me ferait retrouver le plaisir du terrain. (...) Quant à mon tempérament, j'ai changé. L'image de rebelle appartient au passé. J'ai 26 ans, une famille qui me rend serein. Je suis plus mûr et je peux le démontrer sur le terrain », avait-il confié l’attaquant parisien avant d’évoquer plus précisément la Juve.

Articles liés