Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : Quand Daniel Riolo défend… le fair-play financier !

Alors que le PSG se trouve dans le collimateur de l’UEFA et pourrait faire l’objet de sanction dans le cadre du fair-play financier comme le réclame Javier Tebas, Daniel Riolo livre son point de vue sur la question.

Déjà sanctionné une première fois par le fair-play financier en 2014, le PSG fait l’objet d’une nouvelle enquête à l’UEFA après ses dépenses XXL du dernier mercato estival. D’ailleurs, le président de la LIGA Javier Tebas ne cesse de réclamer l’exclusion du club de la capitale de la Ligue des Champions en raison de ses méthodes. Des méthodes sur lesquelles même Daniel Riolo semble désormais s’interroger, puisque le chroniqueur de RMC défend les objectifs du fair-play financier ce lundi.

« Un monstre inventé par Platini »

« Le passé "merdeux" dont parle Tebas, c’est l’avant fair-play financier. Ce monstre inventé par Platini. Critiqué et probablement imparfait, il a quand même permis de faire du ménage dans les finances du foot européen. Le passé "merdeux", c’est quand tout le monde se plaignait du foot espagnol qui faisait ce qu’il voulait avec l’oseille et la comptabilité (…) Il nous explique donc que maintenant, tout a changé, et qu’il faut passer le coup de balai vengeur sur le PSG ! Et puisque qu’effectivement, ce n’est pas parce qu’on a longtemps fauté qu’il faut continuer et que tous ces arguments sont bons, il nous reste à nous ranger derrière lui ! Soyons justes, non ? », confie Daniel Riolo.

Articles liés