Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : « Leonardo n’en avait rien à faire de moi ! »

Alors que Daniel Hechter sort son autobiographie, il en a profité pour évoquer le PSG version QSI et n’a pas manqué l’occasion de tacler Leonardo et Nasser Al-Khelaïfi.

Président historique du PSG, Daniel Hechter reste très attaché au club de la capitale. Celui ci a profité de la sortie de son autobiographie pour revenir sur le Paris Saint-Germain version QSI. S’il en a profité pour tacler Leonardo et Nasser, il regrette de ne pas avoir été sollicité pour éviter un certain nombre d’erreurs.

« LE PSG, C’EST MON BÉBÉ, J’Y SUIS TRÈS ATTACHÉ »

« Le PSG, c’est mon bébé, j’y suis très attaché. Les propriétaires qataris, on ne se connait pas, personne ne m’a présenté la nouvelle direction. A l’heure de leur arrivée, Jean-Claude Blanc n’était pas là et Leonardo n’en avait rien à faire de moi, a indiqué Daniel Hechter, dans des propos rapportés par Sportmag. Depuis, j’ai eu l’occasion d’en parler avec le directeur général, Jean-Claude Blanc. Nasser Al-Khelaïfi m’a serré la main en tribune officielle sans savoir même qui j’étais. J’espère pouvoir le rencontrer vraiment maintenant. Je peux les aider. »

« ON NE CHANGE PAS LES COULEURS ET LE MAILLOT D’UN CLUB »

« Je pense très sérieusement que je pourrais leur faciliter pas mal de choses s’ils faisaient appel à moi. Prenons un exemple simple : la débaptisation de la salle Just Fontaine au Parc des Princes, c’était une grossière erreur. « Justo » c’était le premier entraîneur du PSG, vous ne pensez pas que ça vaut au moins une salle ! Finalement, ils sont revenus là-dessus, le public et les Français n’auraient pas compris, a-t-il ajouté. Deuxième exemple, le maillot. On ne change pas les couleurs et le maillot d’un club. C’est le poids de la tradition. Moi je pense qu’un maillot c’est un drapeau. Ce qui est fait aujourd’hui est fait par de mauvais designers pour des raisons marketing uniquement. Les dirigeants devraient refuser un maillot quand il n’est pas beau, et mettre les équipementiers devant leurs responsabilités. »

Articles liés