Accès direct au contenu

Thérapie musicale

PSG-Sakho : « Ma sonnerie de portable, c’est la Ligue des Champions »

Auteur de sa première victoire à domicile face à Toulouse (2-0), le PSG a écarté les doutes qui ont émaillé son début de saison. Mamadou Sakho, titulaire dans l’axe de la défense, a été l’un des grands artisans de ce succès de bon augure avant le retour du club dans la plus prestigieuse des compétitions européennes.

Le PSG trouve le rythme
Dans une interview accordée au Parisien, Mamadou Sakho est revenu sur la performance du PSG hier soir face à Toulouse. Après 3 nuls consécutifs, le club de la capitale vient d’enchaîner une seconde victoire en Ligue 1. Et même si tout n’est pas parfait, Paris semble plus serein et compte s’appuyer sur ces succès pour faire taire les critiques : « Vis-à-vis du public, cette victoire était nécessaire. Cette fois ça y est, c’est lancé. Neuf points en 5 matchs, c’est un bon bilan, mais il reste encore beaucoup de matchs. Il y eu beaucoup d’arrivées et il fallait qu’on trouve nos marques. Petit à petit, on commence à bien s’entendre et ça se ressent sur le terrain ». Pourtant le challenge n’était pas évident face à l’équipe de d’Alain Casanova puisqu’une grande partie de l’effectif avait été convoqué pour les matchs internationaux. Le revers de la médaille pour cette équipe de star : « Il y avait de la fatigue au sein de notre équipe car nous comptons désormais beaucoup d’internationaux. Mais l’important était de prendre les 3 points et c’est ce qu’on a fait. Ce n’était pas notre meilleur match. Mais on ne peut pas toujours bien jouer, être performant et gagner. La manière, on essaiera de la mettre la prochaine fois. Néanmoins, on a fait preuve de solidarité et malgré la fatigue, on a su rester soudés et on a concédé peu d’occasions et on s’en est créé certaines. On est parti en contre et on a marqué deux buts ». Paris a résisté à la fatigue mais n’aura pas l’opportunité de souffler puisque le Dynamo Kiev s'apprête à débarquer dans la ville lumière pour le premier match de Ligue des Champions.

La Ligue des Champions obsède Sakho
Mardi face aux Ukrainiens, le PSG va retrouver les fastes des grandes soirées européennes. Et aborde l’échéance selon les souhaits de Carlo Ancelotti : « Il avait dit qu’un succès était la meilleure façon de préparer la Ligue des Champions. Gagner juste avant va nous permettre d’entamer cette compétition avec de la confiance ». Pour le jeune défenseur à l’expérience continentale limitée (hors Europa League), la découverte de cette compétition relève du fantasme enfantin : « Quel parisien n’y pense pas ? Ma sonnerie de portable, c’est la Ligue des Champions. Et c’est aussi celle de mon réveil. Cette compétition a manqué à ce stade mythique et pouvoir la retrouver mardi, c’est un plaisir et une joie. J’espère surtout qu’on sera à la hauteur de l’événement avec des adversaires qui ont de l’expérience de ces rendez-vous. » . Remis d’aplomb en Ligue 1, le PSG ambitionne désormais de se faire un nom sur une scène habituellement réservée aux Real, Barça, Chelsea et autres pontes du football européen. Mamadou Sakho est en tout cas bercé par ce doux rêve.