Accès direct au contenu

CR7, c’est possible

PSG, Ronaldo : Les vérités de lagent dIbrahimovic

Mino Raiola, l’agent de Zlatan Ibrahimovic, est un personnage haut en couleurs. Qui tient à rassurer sur son protégé et n’écarte pas l’arrivée de Cirstiano Ronaldo dans une interview accordée au Parisien. Extraits.

Ibrahimovic se sent bien dans la capitale
Avec ses déclarations récentes sur le Milan AC, Zlatan Ibrahimovic avait pu inquiéter sur son bien-être du côté de Paris. Mino Raiola, son agent, se veut très rassurant sur le sujet. « Il se sent très bien dans la ville et très bien au PSG. Je ne l’ai jamais vu aussi heureux! Quant au Championnat de France, il est de très bonne qualité. Ceux qui disent que c’est trop facile pour lui se trompent. »

Ibrahimovic-Ronaldo, un duo qui fonctionnerait
Alors que la Gazzetta dello Sport a relancé le dossier Ronaldo au PSG, ouvert par le 10 Sport en exclusivité, l’agent d’Ibrahimovic n’exclut pas l’arrivée de la star portugaise, bien au contraire. « Ce n’est qu’une hypothèse mais c’est déjà extraordinaire qu’on y pense. Aujourd’hui, oui, Cristiano au PSG, c’est possible. Il y a un an, tout le monde aurait dit que c’était complètement fou. » Et que personne ne s’inquiète. Selon lui une cohabitation entre les deux stars est totalement possible. « Les très grands joueurs n’ont pas de problème pour jouer ensemble. Au Barça, Zlatan n’a jamais eu de soucis avec Messi par exemple. Le problème, c’était avec Guardiola. A Paris, je suis sûr que Zlatan et Cristiano pourraient faire de grandes choses ensemble. »

Raiola ne donne pas de chiffres
Avec un transfert de 25 millions d’euros et un salaire et avoisinant les 14 millions d’euros annuels, l’arrivée de Zlatan Ibrahimovic a fait tourner les têtes. Mino Raiola refuse d’en dire plus, et notamment sur la commission qu’il a pu toucher… « Je suis complètement transparent avec mes joueurs. Ils savent exactement ce que je gagne sur chacun de leurs transferts. Mais ce sont des affaires privées. Cela n’a rien à voir avec l’UEFA qui est une organisation publique. Je n’ai pas de comptes à rendre… »