Accès direct au contenu

Foot - OM

OM : Tensions dans le groupe, Bielsa, supporters… Les vérités de Florian Thauvin !

Critiqué pour son comportement sur et en dehors du terrain, Florian Thauvin s’est exprimé sur les moments difficiles vécus ces dernières semaines.

Annoncé sur le départ, notamment après que Marcelo Bielsa ait décidé de le mettre à l’écart lors du déplacement à Metz, Florian Thauvin s’est exprimé sur la décision de l'Argentin, en conférence de presse, ce mercredi. Pour lui, son entraîneur a fait le bon choix en ne le retenant pas pour ce déplacement. Le milieu de terrain a également tenu à faire un point sur sa situation avec ses coéquipiers et les supporters.

« LA VICTOIRE LUI A DONNE RAISON »

« Visiblement, ça m'a fait du bien de ne pas aller à Metz. Le coach démontre une nouvelle fois qu'il ne s'est pas trompé. Je suis prêt pour démarrer le match mais les décisions appartiennent au coach. Il se trompe rarement, on l’a vu contre Monaco. La victoire lui a donné raison » , a déclaré Thauvin en conférence de presse.

« MON PRINCIPAL ADVERSAIRE C’EST MOI-MÊME »

Interrogé sur l'attitude des supporters à son égard, Thauvin s'est montré compréhensif envers ces derniers : « Les supporters ne sont pas mes adversaires. Mon principal adversaire c’est moi-même. Je ne suis pas la tête de Turc du club. Le problème était mon niveau de jeu. Je n’étais pas à mon meilleur niveau et les supporters me l’ont fait savoir », a-t-il expliqué. L’international espoir a également fait le point sur sa relation avec ses coéquipiers et plus particulièrement celle qu'il entretient Dimitri Payet : « J’ai entendu des rumeurs comme quoi j’avais des soucis relationnels avec l'équipe. Regardez les séances d’entraînement ! Vous êtes autorisés à y assister maintenant ! Il y a eu un accrochage avec Dimitri, je le regrette. Mais nous sommes complémentaires, donc nous avons tous envie de bien faire. Le contraire choquerait. Nous sommes tous unis pour un même objectif », a-t-il confié.

Articles liés