Accès direct au contenu

Foot - OM

OM - Insolite : Bielsa, Djibril Cissé… L’anecdote surprenante du traducteur de Bielsa !

Son interview fait le tour des réseaux sociaux depuis lundi soir. Diffusée par l’émission J+1, l’interview de Fabrice Olszewski, ancien traducteur de Bielsa, a régalé les amoureux du football.

Fabrice Olszewski est devenu un vrai personnage. Sous sa casquette et ses traductions se cache un véritable personnage qui passionne désormais tous les amateurs de ballon rond. Interrogé par J+1, l’ancien acolyte de Bielsa a détonné avec ses déclarations. Si la conférence de presse en état d’ébriété est déjà devenue culte, Olszewski a livré d’autres détails croustillants sur l’ancien coach marseillais.

« CISSÉ EST LÀ, BIELSA EST COMME UN GAMIN »

Si les supporters marseillais respirent un peu mieux depuis dimanche soir et le récital de leur équipe face à Troyes (6-0), ils ont gardé le souffle coupé pendant deux bonnes semaines. Depuis ce fameux samedi 9 août et la démission de Marcelo Bielsa, qu’il adulait, le peuple marseillais a attendu de retrouver un coach pour commencer seulement à digérer le départ d’El Loco. Si le personnage Bielsa reste un mystère, son ancien traducteur, le désormais fameux Fabrice Olszewski, a révélé une anecdote croustillante sur l’entraîneur argentin, qui, après avoir aperçu Djibril Cissé lors du dernier match de la saison dernière, ne tenait plus en place : « Pour Bielsa, une des motivations principales pour lesquelles il travaille dans le foot, c’est ça, il veut donner du plaisir aux supporters. Le dernier match, il y a Djibril Cissé, le coach il est comme un gamin, il attend que Djibril Cissé soit assez près de lui pour aller le féliciter et aller lui parler parce qu’il aime le foot et qu’il est vraiment passionné. »

« MOI, LE FOOT, C’EST FINI »

Si la carrière d’entraîneur de Marcelo Bielsa va évidemment se poursuivre, celle de traducteur dans le football pour Fabrice Olszewski semble bien être terminé : « Moi, c’est fini, je ne travaillerai plus dans le monde du foot. Après c’est clair, je ne prends plus beaucoup de plaisir à regarder du foot, j’ai un peu tout coupé. Ce n’est pas bien le foot professionnel, ce n’est pas bien... »

Articles liés