Accès direct au contenu

Foot - OL

OL - Malaise : La grosse mise au point de Jean-Michel Aulas sur son vestiaire !

Alors que l’OL est actuellement en grosse difficulté, Jean-Michel Aulas, le président du club, est de nouveau sorti du silence…

« Il faut se bouger maintenant ! On est éliminés de la Ligue des champions mais on a des objectifs en Ligue 1. On est 4èmes, ce n'est pas normal. Je vous ai revalorisés, vous avez les clés ! ». Via un courrier, Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, aurait fait passer un message à ses joueurs selon les informations de RMC. Le dirigeant rhodanien n’a pas manqué de réagir ce mardi.

« Je me suis adressé aux joueurs »

« On a fait le travail correctement, je me suis adressé aux joueurs. Je les ai interrogés pour savoir quels étaient leurs avis et essayer de trouver un certain nombre de vecteurs communs. Après, chacun y va de son imagination la plus fertile en pensant que le club de foot, ça peut être Dallas ou je ne sais quel autre feuilleton. Non, ça arrive dans tous les clubs ambitieux qui ont beaucoup de public, où tout intéresse y compris ce qui se passe au fin fond d’un vestiaire ou dans la relation entre l’entraîneur et ses joueurs. Donc on est en train de faire le travail », a expliqué Jean-Michel Aulas.

« Redorer un petit peu le blason »

« Comme je l’expliquais aux joueurs, on a eu un petit de temps par rapport à l’entrée dans le stade qui est une deuxième aventure pour l’OL. On sera en temps et en heure à l’entrée dans le stade. C’est une chance fantastique de changer un certain nombre de choses, en les perfectionnant, en apportant du sang neuf. Il y a un mercato aussi en hiver et donc on va d’ici-là se mettre à la dimension du nouveau stade et redorer un petit peu le blason. Il faut leur donner confiance avec les propos que j’ai eus, les contacts qu’on a eus les uns et les autres avec les joueurs directement et indirectement. À partir du moment où on leur tient un langage raisonnable et que ce sont tous des joueurs et des personnages raisonnables, à un moment ou à un autre, les choses vont se tasser », a-t-il ajouté.

Articles liés