Accès direct au contenu

Joué d’avance ?

OL, OM, LOSC, MHSC : comment vont-ils résister au PSG ?

menez

C’est le grand jour ! Outre l’alléchant Allemagne – Pays-Bas de ce soir, ce mercredi 13 juin sonne l’ouverture du mercato estival. Alors que le PSG a déjà commencé son entreprise de démolition de tout suspense, les autres grosses écuries (désormais outsiders) vont tenter de résister avec leurs armes.

Si le PSG se battra avec des Lavezzi, Thiago Silva et autres noms ronflants à venir, d’autres se contenteront de se défendre avec des stars… de Ligue 1. Déchu de son trône, le LOSC est parti pour faire ses emplettes dans l’Hexagone.

Lille veut piller la L1
Le club présidé par Michel Seydoux est d’ores et déjà la grande victime de ce mercato. En perdant Eden Hazard, Lille pourrait redevenir une équipe anonyme du championnat, à l’image des Girondins de Bordeaux après les départs de Chamakh, Gourcuff, Diawara… Car le meilleur joueur des deux dernières éditions de Ligue 1 portait à bout de bras une équipe en manque d’imagination sans ses éclairs de génie. Et maintenant ? Les caisses renflouées par la vente de la pépite belge, le LOSC envisage de se renforcer avec des pointures de notre championnat, à commencer par Marvin Martin, priorité de Rudi Garcia pour dynamiser l’entrejeu lillois. Et si le cas Steeve Elana est réglé, la suite s’annonce bien plus complexe puisque Lille s’intéresse de plus en plus à Nene. Ligue 1, rien que de la Ligue 1 donc, tout le contraire de l’OL.

Lyon veut renforcer sa défense
Privé des rentes de Ligue des champions, l’OL va devoir alléger sa masse salariale, et pas qu’un peu. Personne n’est déclaré intransférable ! Cela n’empêche pas les Gones d’aller prospecter au Brésil, pour changer, et au Portugal. A la recherche du nouveau Cris, les émissaires lyonnais auraient déjà coché quelques noms méconnus pour le moment : Abdoulaye Ba, Leo, Luis Neto, N’Diaye et bien d’autres sont autant de pistes qui ne mènent à rien depuis des jours. L’OL a laissé partir Ederson libre, et devrait trouver un terrain d’entente avec Mensah pour une rupture de contrat à l'amiable. Déjà deux salaires en moins pour Aulas, qui rendrait presque jaloux l’OM.

Le dilemme de l’OM
Marseille doit vendre, et vite ! Egalement privé de C1, les dirigeants marseillais n’ont pas mis longtemps pour comprendre que Margarita ne possédait pas de puits de pétrole. Il leur faut donc se délester des gros salaires que perçoivent Mbia, Valbuena et surtout Gignac, et vendre les joueurs susceptibles de gonfler le budget. Rémy et Nkoulou ne seraient donc pas retenus, au contraire. Une fois ce chantier terminé, l’OM devra s’atteler à acheter malin pour élargir un effectif avec un porte-monnaie rétréci. Un véritable casse-tête pour Didier Deschamps qui s’apprête à lancer des jeunes du centre de formation dans le grand bain. Cependant, la piste menant au prêt de Milos Krasic semble déjà éclaircir le ciel phocéen. La météo a en revanche des prévisions moins optimistes du côté de La Paillade.

Montpellier pillé ?
Si Loulou Nicollin essaye tant bien que mal de brouiller les cartes, il semble que les jeux soient faits d’avance. La circulation est annoncé rouge dans le sens des départs, et cela devrait durer tout l’été. Olivier Giroud sera certainement le premier à faire ses valises, alors qu'il va falloir se battre pour retenir Belhanda et Yanga-Mbiwa, dont les valeurs marchandes n’affolent personne. Côté arrivée, seul le dossier Mounier semble avancer à petits pas. Rappelons que le MHSC doit composer une équipe pour la Ligue des champions.

Sans prendre de risque démesuré, on peut donc dire que le PSG n’a pas grand monde à craindre en Ligue 1. Mais le mercato d’avant-saison réserve toujours son lot de surprises dans ses dernières heures, surtout après une compétition internationale. 

Eric Bethsy