Accès direct au contenu

Niveau international

La nouvelle dimension de Rami

Très bon face à Toulouse, Adil Rami semble s'être inspiré de son partenaire en charnière centrale de l'équipe de France, Philippe Mexès. Sauf qu'une blessure est venue gâcher le bilan.

Lille, c'est une attaque de feu, avec ce trio Hazard-Sow-Gervinho. Lille, c'est aussi un milieu de terrain costaud avec Cabaye-Mavuba et Balmont. Mais face à Toulouse, ce soir, Lille, c'était aussi Adil Rami, absolument impérial durant quasiment toute la rencontre. Pris de vitesse dès le début du match par M'Bengue, Rami n'a plus commis une erreur par la suite, montrant, après le Brésil, qu'il est en train de changer de catégorie.

Rami blessé, le point noir
D'ailleurs, en parlant de Brésil, on a vu du Mexès version Stade de France dans ce Rami-là. Capable, en plus d'interventions remarquablement tranchantes, de relances teintées d'une certaine technique, n'hésitant pas, notamment, à s'offrir un joli crochet en pleine surface. Seul point noir de la soirée, la blessure qui l'a obligé à céder sa place à quelques minutes du terme de la rencontre. Rami confiant d'aillerus au micro de Canal Plus avoir eu « très mal ». Rudi Garcia doit prier pour que cette alerte ne soit pas sérieuse car, en ce moment, c'est du Rami niveau international qui évolue sur les pelouses de Ligue 1... et du Stade de France.