Accès direct au contenu

Foot - Bordeaux

Triaud : « Monaco ? Un droit à l’infraction »

Le climat entre la FFF, le LFP, les présidents de club et Monaco s’est considérablement tendu ces derniers jours. Jean-Louis Triaud livre son sentiment dans L’Equipe.

Certains présidents de Ligue 1, la Fédération française de football et la Ligue nationale de football sont vent debout contre l’AS Monaco. Ils souhaitent que l’ASM délocalise son siège social en France, ce que Monaco refuse jusqu’à présent. Une somme de 200M d’euros a ainsi été réclamée par la LFP et la FFF pour régler le conflit. Nouveau refus du club monégasque qui menace de traîner l’affaire devant la justice.

« On n’achète pas un droit pour ne plus être dans l’irrégularité »

Jean-Louis Triaud, le président bordelais, ne cache pas dans les colonnes de L’Equipe le problème actuel : « Ces 200 millions euros, ce n’est pas une solution, car s’il en faut 50 par saison en compensation d’après ce que j’ai lu, on fait comment dans quatre ans ? En payant quatre ans d’avance, ils ne paient pas une quiétude éternelle. Et on n’achète pas un droit pour ne plus être dans l’irrégularité. Ce serait alors un droit à l’infraction. Tout ça n’est qu’un pis-aller et le mot même d’arrangement est une forme d’insulte. Moi, je souhaite que le règlement change définitivement et que Monaco installe son siège social en France » .