Accès direct au contenu

Tiens, prends ça !

ASSE Bergessio seche Galtier

le10sport

Après plusieurs jours de tractations, Gonzalo Bergessio s'est finalement engagé avec Catane. Et l'ancien attaquant de l'ASSE en veut à Christophe Galtier, principal instigateur de son départ.

L’affaire était dans les petits papiers. Le retour de Gonzalo Bergessio à Catane n’était plus qu’une question d’heures. Lundi après-midi, l’attaquant argentin de l’ASSE s’est enfin engagé avec le club sicilien, où il avait été prêté six mois la saison dernière, pour une durée de quatre ans. Un transfert qui aura mis du temps à se concrétiser. Mercredi dernier pourtant, dans une hallucinante vidéo tournée dans une cave, Gonzalo Bergessio clamait déjà à cor et à cri ses envies d’ailleurs, lançant également une pique à son entraîneur d’alors, Christophe Galtier : « J’aime les supporters de Saint-Etienne, qui m’ont demandé de rester. Moi, je ne veux pas partir, mais je ne peux pas rester dans ces conditions. Il y a un coach et des gens qui ne pensent pas comme moi et les supporters ».

Galtier ne voulait plus de Bergessio
Dans L’Equipe ce mardi matin, l’Argentin en a encore remis une couche. Pour lui, Galtier est le principal instigateur de son départ, et il lui en veut : « Je suis content et soulagé. Les négociations ont été difficiles. Il y avait un décalage. Puis tout le monde a fait un effort. Au final, je ne toucherai pas le même contrat qu’à Saint-Etienne. Mais à partir du moment où j’ai reçu l’information de mes dirigeants que l’entraîneur n’allait plus me faire jouer où se tourner vers un autre attaquant, j’ai dit : « si, c’est ça, je pars ! » J’ai besoin d’un entraîneur qui me fasse confiance. A Saint-Etienne, il me faisait sortir tout le temps. Même si les supporters des Verts et leurs chants vont me manquer, il fallait que je parte ». L’avenir nous dira qui a raison.