Accès direct au contenu

Influence capitale ?

Wembley tout ca grace au profileur

Le stage de préparation pour le match de l'équipe de France en Angleterre a été court, certes, mais bénéfique au vu du résultat. Et dans la plus grande discrétion, le profileur est revenu.

Que ce soit Laurent Blanc ou les joueurs, pas un n'y a fait référence pendant les trois jours que les Bleus ont passé ensemble pour préparer la belle victoire de Wembley (2-1). Pourtant, le profileur a bien fait son retour. Pour ceux qui n'ont pas suivi, un mystérieux homme était venu en octobre pour rencontrer les joueurs. « Dans le cadre de ce que Laurent Blanc entend par 'préparation mentale', ce profileur, issu du monde de l'entreprise, s'attache à cerner les compétences, les caractéristiques, les points forts et les points faibles des individus au niveau de la performance, afin d'optimiser celle-ci », précisait le communiqué envoyé à l'époque par la FFF. Un premier rendez-vous qui en appelait d'autres: cela s'est matérialisé ces derniers jours.

Selon l'Equipe, le fameux et discret profileur a en effet rendu visite aux joueurs lundi, lors du premier jour de leur rassemblement à Londres, et est reparti le lendemain. Comme cela était prévu après leur prise de contact en octobre, le profileur a établi le profil de chaque joueur, relevant ses qualités, ses défauts, et pas seulement sur plan mental. En effet, partant du principe qu'il y a un lien entre ce qui se passe dans la tête du joueur et ce qu'il fait balle au pied, le profileur se serait aventuré dans le domaine technique. De là à y voir un lien de cause à effet sur la première période remarquable de l'équipe de France face à l'Angleterre, il n'y a qu'un pas... que nous ne franchirons pas.