Accès direct au contenu

Sévère quand ça l’arrange

Taupe de la FFF Jouanno nen loupe pas une

Alors que l'on connaît désormais l'identité de la taupe qui a balancé l'affaire des quotas à Mediapart, Chantal Jouanno a encore eu une prise de position étonnante sur le sujet, ce matin?

Hier soir, le Parisien nous annonçait que la taupe de la FFF se nommait Mohammed Belkacemi. Ce conseiller technique national chargé du football de quartier aurait balancé les infos à Mediapart en ce qui concerne l’affaire des quotas. Un homme qui bénéficie, pourtant, d’une drôle de mansuétude de la part de la ministre des Sports Chantal Jouanno. En résumé, qu’importe la méthode, pourvu que l’affaire sorte, tel est le fond du discours de la ministre. « Voyons le contenu global de la mission d'inspection et la mission d'enquête pour prendre des décisions. Ce n'est pas illégal en soi d'enregistrer une conversation », a confié la ministre sur France Inter.

Jouanno n'est pas choquée
Pourtant, la FFF, de son côté, envisagerait de porter plainte contre X pour manque de loyauté envers l’employeur. Mais Chantal Jouanno, elle, ça ne la choque pas. « Il faut aller au bout de l'enquête, savoir pourquoi il a fait cet enregistrement, pourquoi il ne sort que six mois après, en pleine période préélectorale à la fédération, pourquoi on a pas estimé nécessaire de s'adresser au ministère pour faire part de l'illégalité des méthodes ? » Bref, on peut être sans pitié sur certains dossiers (Evra-Ribéry) et plutôt laxiste sur d'autres.Tout dépend si ça arrange ou pas...