Accès direct au contenu

Tentant

Tableau noir EDF : Si Blanc piquait le système dAncelotti ?

Equipe Type Blanc

Laurent Blanc, après plus d’un an et demi à la tête des Bleus, est toujours en train de tâtonner quand à son système tactique. Et s’il utilisait un système à la mode : le sapin d’Ancelotti ?

Laurent Blanc, compte tenu des nombreuses absences, devrait être contraint d’innover demain face à l’Allemagne. Giroud probablement titulaire, accompagné d’Amalfitano, Laurent Blanc pourrait être tenté d’aligner un 4-5-1 qui aurait cette forme…

Un nouvel effort d’adaptation pour Laurent Blanc qui peut rarement compter sur des joueurs sur pied. Par exemple, Laurent Blanc n’a jamais pu aligner l’équipe-type qui fourmille dans sa tête, et doit très probablement ressembler à cela.

4-5-1, 4-3-3, les deux systèmes ont les faveurs de Laurent Blanc. Mais si le sélectionneur se laissait tenter par un système à la mode : le 4-3-2-1 en sapin de Noël de Carlo Ancelotti ? Un système qui, en y regardant bien, aurait plusieurs avantages pour Laurent Blanc. Voici à quoi pourrait ressembler une équipe-type avec ce système de jeu.

Les avantages

-Ribéry, comme Ménez, n’est pas cantonné à un rôle restrictif dans un couloir. Assez libres sur le front de l’attaque, à l’image du duo Nenê-Ménez au PSG, les deux hommes auraient tout le loisir de faire parler leur potentiel créatif, apportant en prime un soutien de taille plus important à Benzema, souvent isolé dans l’axe.

-Les latéraux peuvent beaucoup plus participer au jeu. Dans un 4-5-1 avec des ailiers devant eux, les latéraux n’ont pas forcément le loisir d’apporter offensivement. Ce système leur libère le couloir, avec en prime la capacité de compenser leurs montées par les milieux défensifs (Diaby plus à gauche, Lass plus à droite).

-M’Vila serait dans une position préférentielle pour exprimer ses qualités. Dans une position à la Pirlo, en meneur de jeu reculé, il pourrait faire parler son atout numéro 1, sa qualité de passes pour être la vraie rampe de lancement des Bleus.

-Laurent Blanc attache beaucoup d’importance au « cœur du jeu ». Avec Diaby, M’Vila et Lassana Diarra, le trio aura de la gueule avec une dimension autant technique qu’athlétique pour poser problème aux milieux adverses.

-C’est un système que Laurent Blanc a bien connu. Le 4-3-2-1 n’est en effet pas une nouveauté. Barthez – Thuram, Blanc, Desailly, Lizarazu – Karembeu, Deschamps, Petit – Djorkaeff, Zidane – Guivarc’h. C’est l’équipe type d’Aimé Jacquet, en 1998. Une équipe qui a fait ses preuves.

Et pourquoi pas dès demain ?

Et en attendant de pouvoir bénéficier sur l’apport de tous ses titulaires, pourquoi ne pas essayer ce système dès demain ?

Articles liés