Accès direct au contenu

Ou oublie Knysna

Sagna : « Limage de léquipe de France a changé »

Bacary Sagna

Même s'il n'a pas été convoqué par Laurent Blanc pour le match contre l'Allemagne, le défenseur d'Arsenal est ravi de voir que l'image des Bleus a changé et espère de belles performances lors de l'Euro.

Pendant vos quatre mois d’absence (fracture du péroné), des joueurs ont pris leur marque à votre poste en équipe de France, vous avez vécu ça comme une frustration ?

Au contraire, c’était une source de motivation supplémentaire. Je me disais qu’il fallait que je fasse le maximum pour revenir dans les meilleures conditions. Ça me donnait envie de revenir plus vite et plus fort. Quand on voit les autres gagner avec le sourire, on est un petit peu jaloux mais dans le bon sens du terme. Cela va m’être utile dans le futur, c’est la première fois que j’étais écarté aussi longtemps.

Qu’avez-vous pensé des performances de Debuchy en équipe de France ?

Il s’en est bien sorti alors que ce n’est pas évident d’arriver comme ça dans le groupe France. Je suis content pour lui. J’avais joué avec lui en Espoirs, je savais que c’était un bon joueur.

La concurrence est de plus en plus rude pour ce poste de latéral droit. C’est votre poste, vous n’allez pas le lâcher…

(rires) Non je ne suis pas comme ça. J’essaye de donner le maximum pour être choisi par le coach. Mon objectif c’est de tirer cette équipe de France vers l’avant. Dans ce groupe, on a besoin de tout le monde. Nous avons le même objectif : nous qualifier pour le deuxième tour de cet Euro et pourquoi ne pas aller plus loin ? C’est l’équipe dans son ensemble qui peut faire quelque chose, ce n’est pas Bacary Sagna qui va changer l’équipe de France, même si j’aurais bien aimé (rires). J’essaye d’être décisif, c’est mon rôle.

La prolongation de Laurent Blanc a fait beaucoup de bruit, que pensez-vous de cette nouvelle polémique autour de l’équipe de France ?

On est habitués en fait. Quand on est en sélection, il y a beaucoup de critiques et de pressions différentes. En tant que joueurs, on ne fait pas attention à cela. On essaye d’être performants sur le terrain et nous n’avons pas le temps de réfléchir.

Cela ne va pas perturber le groupe ?

Je ne pense pas. Nous avons envie de faire un bel Euro, le coach nous a fait progresser. Depuis le match contre la Biélorussie, nous sommes invaincus. Nous sortions d’une mauvaise période avec la coupe du monde, d’une mauvaise spirale. Nous n’avons pas forcément toujours bien joué, mais au moins nous ne perdons pas. L’image de l’équipe de France a changé, elle est rajeunie. Un peu inexpérimentée, peut-être, mais si on fait le bilan, il est positif.

Retrouvez l'intégralité de cette interview dans Le 10 Sport Hebdo, en kiosques depuis jeudi

Retrouvez Le 10 Sport ce jeudi dans vos kiosques ou en ligne sur www.lekiosque.fr