Accès direct au contenu

Produits toxiques

Euro 2012 : le maillot des Bleus dangereux pour la santé ?

Porté dimanche soir à Valenciennes pour la première fois, le nouveau maillot des Bleus, aux touches dorées, contiendrait certains métaux nocifs d'après une enquête menée par une organisation de consommateurs. Mais la tunique française n'est pas la seule dans ce cas-là.

Une tunique entièrement bleue, avec des rayures plus foncées, et quelques dorures par-ci, par-là : voilà le maillot ‘’domicile’’ de l’équipe de France pour l’Euro 2012, porté dimanche dernier à Valenciennes contre l’Islande (3-2) pour la première fois. Une tunique « élégante, qui se porte très bien avec un petit jeans », comme l'a décrite Mamadou Sakho lors de sa présentation en grande pompe le 16 avril dernier. Un maillot pourtant dangereux pour la santé… L’Organisation des Consommateurs et Usagers (OCU), en Espagne, a en effet révélé hier, après une enquêté approfondie révelée sur le site de Marca, que plusieurs maillots qui seront portés au cours de l’Euro, pouvaient être nocifs, dont celui de la France.

Le maillot de la Pologne toxique
Bien qu’il se conforme aux exigences légales, le maillot des Bleus contiendrait certains métaux lourds couramment utilisés comme colorants et, dans certains cas, un tensioactif, du nonylphénol, un sous-produit extrêmement toxique qui exerce sur la peau une action corrosive marquée et perturbe les hormones. Mais le maillot Nike de l’équipe de France n’est pas le seul dans ce cas. Ceux de l’Ukraine (Adidas), de la Russie (Adidas) et de l’Italie (Puma) seraient également concernés. Les tuniques de l’Allemagne et de l’Espagne, toutes les deux conçues par Adidas, contiendraient elles du plomb qui apparaît à des niveaux plus élevés que dans les produits autorisés pour les enfants. Des traces de nickel et de nonylphénol auraient également été détectés dans le tissu. Pire encore, l'OCU signale que le maillot Adidas de la Pologne devrait être retiré des magasins. Il contiendrait des composants organiques de l'étain, en général fortement irritants, utilisés pour prévenir l'odeur de la sueur, mais qui peuvent être toxiques pour le système nerveux.