Accès direct au contenu

L’insulte de trop

EDF : Samir Nasri doit-il être exclu ?

Samir Nasri

Si l’équipe de France a tenté de redorer son image, Samir Nasri, par deux excès, a peut-être replongé les Bleus dans le marasme. Doit-il le payer ?

L’équipe de France s’est inclinée après un triste match face à l’Espagne, quelques jours après un non-match face à la Suède. Une déception sportive au vu du manque d’implication des joueurs, mais au moins, les Bleus ont respecté l’objectif de départ : un quart de finale. Ce qui dérange beaucoup plus, c’est le retour des problèmes extra-sportifs. Avec un homme qui cristallise toutes les critiques : Samir Nasri. Quelques jours après le « Ferme ta g... » lors de France-Angleterre, Samir Nasri a refait des siennes hier soir en insultant violemment un journaliste. De quoi, forcément, provoquer la colère des observateurs, et notamment Rolland Courbis, qui ne s’est pas privé de remettre en place le minot sur RMC. « Pour pouvoir se permettre certaines déclarations, il faut avoir fait ses preuves au niveau national et international. Si on a fait le choix de prendre des joueurs qui sont compliqués dans leur comportement, on ne s’en prend qu’à soi-même ».

Nasri comme Ginola et Cantona ?
Il faut dire que Samir Nasri a réussi l’exploit de créer la polémique en dehors du terrain, tout en se montrant peu brillant sur le pré. Pierre Ménès, sur son blog, ne l’a d’ailleurs pas loupé dans son analyse d’après match ? « Sans vouloir m'acharner sur le cas Nasri, hier soir il est clairement rentré en se disant : "Ah je garde trop le ballon ? Eh bah je vais jouer à 1 ou 2 touches de balle en trottinant pour voir". Cette désinvolture m'irrite au plus haut point. Avant de se prendre pour ce qu'il n'est pas, il devrait remettre en cause son comportement. Car ce n'est sans doute pas pour rien qu'un bon paquet de ses coéquipiers lui réservent un chien de leur chienne pour son attitude. C'était déjà le cas en 2008. » Alors, Laurent Blanc (ou son successeur) dans sa prochaine sélection, devra-t-il se passer de Nasri ? Pour Luis Fernandez, qui s’est exprimé sur BFM TV, la sanction serait méritée. « Peut-être qu’on n’est pas soigné de Knysna, certains éléments ont encore des petits problèmes. Tu sais comment il faut faire ? Il faut leur dire au revoir, à bientôt et on en prend d’autres. Il y en a d’autres qui arriveront et qui joueront peut-être mieux. » Après tout, n’est-ce pas le choix qu’avait fait Aimé Jacquet en 1996 avec Ginola et Cantona pour le bien d’une équipe de France peut-être moins talentueuse mais plus solidaire ? Nul doute que Blanc ou un autre aura cet exemple à l’esprit...