Accès direct au contenu

Bye-bye ?

EDF : Pourquoi Blanc ferait mieux de partir

Laurent Blanc

Si la décision de prolonger Laurent Blanc au poste de sélectionneur appartient en grande partie à Noël Le Graet, il faut tout de même que Blanc lui-même ait envie de rester. Et il y aurait des raisons pour qu’il ne le veuille pas...

Un groupe impossible à gérer
Laurent Blanc a tout essayé. Une sanction symbolique au début de son règne lors du match face à la Norvège. De la psychologie ensuite avec des éléments comme Ribéry, Nasri ou Benzema pour les mettre en confiance. Ou hausser le ton, parfois. Mais rien à faire. Ménez pas toujours ravi de son sort, Hatem Ben Arfa et son coup de gueule dans le vestiaire. Samir Nasri, surtout, qui a recréé un climat de tension avec la célébration de son but face à l’Angleterre et ses insultes après France-Espagne. Laurent Blanc, ce matin dans Telefoot, a clairement laissé entendre qu’il avait donné des conseils à Nasri sur la manière de gérer le conflit avec les journalistes. C’est apparemment entré dans une oreille et ressorti par l’autre. La génération actuelle est simplement trop compliquée à gérer.

Pas assez de talent dans l’équipe
On demande à Laurent Blanc de faire des miracles avec l’équipe de France. Même si l’objectif initial était les quarts de finale, personne n’accepte vraiment que les Bleus ne soient pas au niveau des grandes nations du football. Pourtant, il faut se rendre à l’évidence, il n’y a pas une qualité suffisante au sein du groupe bleu, notamment en défense et au milieu de terrain, pour rivaliser avec les très grands. Entre cette vérité et l’envie irrépressible des observateurs et des supporters de voir les Bleus toujours au top, Laurent Blanc se retrouve dans une situation impossible à gérer.

Une image qui commence à s’écorner
Laurent Blanc est arrivé en équipe de France comme le messie. L’homme qui devait redonner une identité au jeu de l’équipe de France, c’était lui. L’homme qui devait faire gagner les Bleus, c’est lui. L’homme qui devait faire en sorte de redonner une image positive des Bleus, c’est aussi lui. Deux ans après, tous les objectifs ne sont pas vraiment remplis. L’aura de Laurent Blanc commence donc à en prendre un certain coup... Pour son image, Blanc aurait donc tout intérêt à partir tant qu’il en est encore temps. Aujourd’hui, il peut encore défendre le quart de finale atteint, objectif initial des Bleus. Les Bleus ont également gagné un match en phase finale, ce qui n’était plus arrivé avant 2006. En revanche, si les Bleus se loupaient au Mondial 2014, voire même dès les qualifications, Blanc perdrait tout son crédit.

Tottenham, un beau challenge
Quitter l’équipe de France, pourquoi pas... Mais pour aller où ? Voilà la question que va certainement se poser Laurent Blanc s’il envisage de quitter l’équipe de France. Une destination reste possible, avec un poste d’entraîneur à pourvoir : Tottenham. André Villas-Boas est annoncé depuis plusieurs semaines mais n’a toujours pas signé, et la presse anglaise évoquait justement Laurent Blanc parmi les pistes envisagées. Un club anglais qui rivalise avec le Big Four, et qui dispose de quelques moyens. Voilà un poste à la taille de Laurent Blanc qui, en prime, occuperait certainement une place de manager à l’anglaise qu’il affectionne tant...