Accès direct au contenu

Bien ou bien Lolo ?

EDF : Blanc parle comme un jeune !

Laurent Blanc

Laurent Blanc cotoie depuis quinze jours maintenant une grande bande de jeunes. Du coup, il commence à adapter son langage. Et ça fait bizarre...

Laurent Blanc, en tant que sélectionneur, n’avait plus l’habitude de vivre avec des jeunes pendant si longtemps. Huit-dix jours maximum pendant les plus longs rassemblements avec les Bleus. Avec cette préparation pour l’Euro, c’est donc cure de jeunisme pour Laurent Blanc. Le tarot, c’est fini. Maintenant, c’est la Playstation. Quelques « bien ou bien ' » par-ci, quelques « t’as vu » par-là. Bref, Blanc est en train de mesurer le décalage générationnel.

Blanc évoque le kif
Mais comme le boss des Bleus est un homme intelligent, il fait l’effort de s’adapter. Et du coup, cela peut rejaillir en dehors du groupe. Devant les journalistes, aujourd’hui, dans une conférence de presse où il a démenti la théorie du départ volontaire de Gourcuff, Blanc a perdu 30 ans d'un coup quand un confrère lui a demandé si la bonne performance de Koscielny pouvait remettre en cause sa charnière centrale. « Votre kif, c’est de tout remettre en cause. Dès qu’un joueur fait un bon match, il faut tout remettre en cause. Je sais que ça fait parler, je sais que ça fait écrire, mais doucement. » S’il continue comme ça, ça sent le check à Roy Hodgson au lieu du serrage de main, lundi prochain...