Accès direct au contenu

Duel de 6

EDF : Blanc doit-il aligner Diarra ou MVila ?

Alou Diarra Yann M'Vila

Profitant du forfait de Yann M’Vila face à l’Angleterre, Alou Diarra a fait un match solide, marquant de précieux points dans la quête d’une place de titulaire. Le 10sport a trouvé 3 raisons qui montrent que chacun peut être aligné d’entrée pendant la suite de la compétition.

Les trois atouts d’Alou Diarra :

Une prestation solide contre l’Angleterre
Contre l’Angleterre, Alou Diarra s’est montré sous son meilleur jour. Combatif, présent dans le défi physique, et quasi impérial dans les duels, à l’exception évidemment du but marqué par Lescott... Si les Anglais n’ont frappé que trois fois, c’est en partie grâce à lui. Une prestation qui rappelle les belles heures bordelaises de l’ex-capitaine de l’Equipe de France, et qui demande confirmation.

L’expérience des grands rendez-vous
Alou Diarra, c’est 2 titres de champion de France, deux coupes de la Ligue et 3 trophées des champions au niveau hexagonal, mais aussi et surtout 44 matchs de Coupe d’Europe. Il a joué contre les meilleures équipes (Bayern Munich, Juventus Turin, Arsenal, Inter Milan,…) et les meilleurs joueurs. De plus, en Equipe de France, le marseillais a participé aux campagnes lors des Coupes du Monde 2006 et 2010, il connait donc l’ambiance des compétitions internationales.

Il est dans la compétition
Ayant participé au premier match de poule, Alou Diarra est complètement dans le bain de cet Euro 2012, tant physiquement que mentalement. C’est un avantage qu’il a par rapport à M’Vila, qui pourrait ressentir de la tension lors de son premier match dans une grande compétition. Un stress qui pourrait pousser le Rennais à commettre des erreurs, qui pourraient déstabiliser le bloc français.

Les trois atouts de Yann M’Vila :

Il est le patron du milieu sous Laurent Blanc
Depuis l’arrivée de Laurent Blanc, c’est lui le patron du milieu de terrain français. Avant de rater les matchs contre l’Estonie et l’Angleterre, il avait participé à tous les matchs des Bleus sous l’ère Blanc, preuve d’une confiance sans faille du « Président ». Surtout, le Rennais a souvent été très bon sous les couleurs françaises, malgré ses difficultés à confirmer en club cette année. Ces bonnes performances, il aura à cœur de les rééditer.

Absent contre l’Estonie et l’Angleterre, il est frais
Lors d’une compétition comme l’Euro, et encore plus sous la chaleur ukrainienne, le plus important est la condition physique des joueurs, qui sortent d’une saison épuisante. M’Vila, qui n’a pas joué depuis sa blessure contre la Serbie, a pu récupérer de sa saison à 59 matchs. Un état de fraîcheur qui pourrait être précieux pour Laurent Blanc, notamment lors des matchs décisifs, où les erreurs se paieront cash.

M’Vila sait organiser le jeu
Sur le terrain, Yann M’Vila est un travailleur infatigable, qui récupère de nombreux ballons et empêche l’adversaire de se présenter dans la surface. Mais le Rennais a un avantage par rapport à Alou Diarra, car il sait organiser le jeu. Le natif d’Amiens est un véritable distributeur, qui sait donner le ballon dans de bonnes conditions à ses attaquants. Un chiffre marque son importance et son talent : 124 passes réussies sur 134 lors du match contre le Luxembourg le 25 mars 2011. Une performance digne des meilleurs à son poste.

Rémi Dos Santos