Accès direct au contenu

Duo de choc

EDF : Benzema-Giroud, l’innovation de Deschamps ?

Pour son premier match face à l’Uruguay, Didier Deschamps a communiqué une liste très largement orientée vers la jeunesse et les joueurs issus de Ligue 1. Si l’équipe ne devrait pas connaître de bouleversement intégral, Deschamps pourrait néanmoins être tenté d’associer Benzema et Giroud en attaque, comme il l'a confirmé en conférence de presse. Une idée qui, au regard du dernier Euro et des performances en club de ces derniers, semble se justifier.

Les lacunes offensives de l’EDF
Bien qu’ambitieux, le plan Blanc pour redynamiser l’attaque de l’Equipe de France a été un cuisant échec. Stériles malgré une possession souvent avantageuse, les Bleus ont pêché dans l’efficacité, la faute à un manque criant de présence dans la surface adverse. Benzema, dont la qualité n’a pas été remise en cause, n’a cessé de décrocher à l’Euro pour s’offrir quelques ballons exploitables. Une attitude volontaire mais qui a provoqué les maux d’une équipe en souffrance aux avant-postes. Si les torts peuvent être partagés entre les milieux (Nasri – Ribery – Malouda – Menez ou encore Ben Arfa) et l’attaquant madrilène, beaucoup se sont demandés pourquoi Blanc n’associait pas Benzema en numéro 10 avec une pointe comme Olivier Giroud. La nécessité de garder une équipe équilibrée pourrait être la réponse mais à la vue des résultats, Didier Deschamps pourrait bien venir bousculer ces choix frileux: « Elle est différente, elle offre d'autres options. Et pas forcément que ces deux joueurs, c'est l'occasion d'avoir une présence offensive plus importante avec deux attaquants axiaux »

Benzema en 10 au Real, Giroud en pointe avec Arsenal
Lors des matchs amicaux de pré-saison, José Mourinho et Arsène Wenger ont voulu venir en aide au nouveau sélectionneur de l’équipe de France. Hier, en amical contre Glasgow, Benzema est entré au retour des vestiaires en soutien de Gonzalo Higuain. Un choix plutôt bénéfique puisque le Français a inscrit le second but des Merengues. De son côté, Giroud étrennait ses nouvelles couleurs face à Cologne (4-0). Aligné en pointe avec Cazorla derrière lui, l’ancien montpelliérain a réalisé un très bon match même s’il n’a pas marqué. A la conclusion de nombreuses actions, il a trouvé sur sa route un très bon gardien et a constitué un point d’appui intéressant pour ses partenaires. Associer le véloce et joueur Benzema avec la présence permanente dans la surface de l’imposant Giroud est donc une option plus qu’envisageable pour Didier Deschamps. Plus offensif que son prédécesseur, il sera sans doute tenté de voir ce que les deux attaquants français les plus en vue peuvent apporter à cette équipe de France en reconstruction.