Accès direct au contenu

Foot - Coupe du monde

Coupe du monde Brésil 2014 - Mourinho : « Messi ? Pour moi, ce n’est pas le plus grand joueur de tous les temps »

Lionel Messi, Argentine

Lionel Messi s’apprête à jouer le plus grand match de sa carrière, contre l’Allemagne en finale de la Coupe du monde. Le titre mondial est le seul à manquer encore au palmarès de l’Argentin. D'ailleurs, La Pulga ne convainc pas tout à fait José Mourinho.

Transparent cette saison, presque inquiétant, sous les couleurs du FC Barcelone, Lionel Messi a repris des couleurs depuis le début de cette Coupe du monde, qu’il dispute avec l’Argentine. Avec quatre buts et deux passes décisives, il est l’homme fort de l’Albiceleste, qu’il a mené jusqu’en finale où attend patiemment l’ogre allemand. Pourtant, alors que tous s’accordent à dire que le numéro 10 argentin est bien le meilleur joueur au monde, José Mourinho tempère les ardeurs.

MESSI LE MEILLEUR DE TOUS LES TEMPS ? MOURINHO N’Y CROIT PAS

Comme à son habitude, José Mourinho va à contre-courant. Le Special One se la joue rebelle et confie ne pas trouver que Lionel Messi soit véritablement le plus grand de tous les temps, même si son palmarès dit tout le contraire. « Je pense que c’est un joueur fantastique et il n’a pas besoin de gagner la Coupe du monde pour le démontrer » a-t-il expliqué dans des propos rapportés par le Daily Mail. « Il n’a pas besoin de gagner le Mondial pour être considéré comme l’un des grands acteurs de l’histoire du football. Mais pour moi, il n’est pas le plus grand joueur de l’histoire ».

« LE MILIEU SERA LA GRANDE BATAILLE DE CETTE FINALE »

Le coach de Chelsea est également revenu sur l’affrontement entre l’Argentine et l’Allemagne en finale de la Coupe du monde. Pour l’ancien patron du Real Madrid, tout se jouera au milieu de terrain. « Au milieu de terrain, l’Allemagne est très très solide, avec des joueurs tel que Schweinsteiger, Khedira ou Kroos » a analysé José Mourinho. « En plus vous avez Özil qui redescend, Müller qui redescend aussi… ce qui fait que la plupart du temps ils sont quatre ou cinq joueur dans la zone centrale. A partir de là, ils contrôlent la possession du jeu et l’initiative du terrain. De l’autre côté, l’Argentine est aussi très solide, avec l’excellent Mascherano et l’infatigable Lucas Biglia. Le milieu sera la grande bataille de cette finale ».

Articles liés