Accès direct au contenu

Foot - Coupe du monde

Coupe du monde Brésil 2014 - Argentine : Mascherano vole au secours de Messi !

Alors qu’on accuse Lionel Messi de faire les choix du sélectionneur à sa place, Javier Mascherano a pris la défense de son capitaine dans les colonnes de Olé.

Lionel Messi est-il un leader capricieux ? À Barcelone, on lui attribue la responsabilité des départs successifs de Samuel Eto’o, Zlatan Ibrahimovic et David Villa et en Argentine, on lui reproche d’imposer ses vues à son sélectionneur Alejandro Sabella. Mais à en croire son coéquipier en club comme en sélection, le milieu de terrain Javier Mascherano, il n’y a rien de vrai dans tout cela.

« C’EST L’ENTRAÎNEUR QUI DÉCIDE »

« C’est bien que vous ayez soulevé cette question. Je connais bien Leo : Messi serait incapable de se prononcer pour ou contre un joueur. Ce n’est pas sa façon d’être. C’est un garçon qui ne choisira jamais entre l’un ou l’autre de ses coéquipiers. Il se sentirait mal… C’est l’entraîneur qui décide. Et s’il le faisait, il manquerait totalement de respect à Sabella. La vérité est que l’équipe est habituée à jouer d’une certaine manière parce qu’elle a joué 90% de ses matches dans un autre système. (…) Nous savons tous comment est Leo. Et il y a une réalité : le groupe a un immense respect et apprécie beaucoup Sabella. Nous ne ferions jamais rien qui le ferait se sentir mal ou serait apparenté à un manque de respect. Nous ne l’avons jamais fait et ce n’est pas pendant le Mondial que nous allons commencer », a-t-il confié dans les colonnes du quotidien argentin Olé.

« MESSI N’EST PAS UN IMBÉCILE »

« Leo a toujours été clair sur la manière dont il aime jouer. Mais il est aussi capable d’accepter autre chose. Dans le cas contraire, nous n’aurions pas commencé à jouer contre la Bosnie comme nous l’avons fait. L’équipe aurait commencé différemment. Les gens doivent savoir que Leo comprend le football, c’est le meilleur joueur du monde. Messi n’est pas un imbécile… Ce n’est pas un gamin qui dit ‘’Je veux jouer là et basta.’’ Il sait que chaque adversaire est différent. À l’évidence, il veut le meilleur pour l’Argentine. (…) Je le vois extrêmement mûr. Mais c’est une maturité que j’ai constaté ces trois ou quatre dernières années. Ce n’est pas arrivé aujourd’hui, il n’a pas grandi en dix minutes. (…) Il a envie de faire quelque chose de grand. Et Messi est capable de faire quelque chose de grand ».

Articles liés