Accès direct au contenu

Foot - Coupe du monde

Coupe du Monde 2018 : Portugal, Espagne, Maroc, Iran… La présentation complète du Groupe B

Le groupe de la mort est ici… Avec le Portugal et l’Espagne dans la même poule, le duel pour la première place promet d’être épique. Galvanisée par le soutien de tout son peuple, et de l’incontournable Hervé Renard, la sélection marocaine rêve d’un exploit. Quant à l’Iran, difficile de lui prévoir un autre rôle que de la figuration.

PORTUGAL

Parcours qualificatif
Le Portugal, vainqueur de l’Euro 2016, a enchaîné avec une phase de qualification bien gérée (9 victoires pour 1 défaite), terminant premier de leur groupe. La Seleção devait absolument gagner son dernier match contre la Suisse pour être qualifiée et éviter les matchs de barrage. C’est avec un superbe mouvement collectif, conclu par André Silva, et un but contre son camp suisse, que les Portugais se sont imposés 2 à 0. Avec une très belle moyenne de 3,2 buts marqués et 0,4 but encaissé par match, les coéquipiers de Cristiano Ronaldo ont décroché leur billet pour la Russie.
 
Le joueur à suivre : Cristiano Ronaldo
Quintuple Ballon d’Or et capitaine de la sélection portugaise, Cristiano Ronaldo sera le joueur phare de cette équipe en Russie. En dépit d’un début de saison difficile, le Madrilène a su rester constant en sélection et sort des phases de qualification avec un total de 15 buts pour 9 matchs joués.  À tout moment, il est capable de changer le cours d’un match grâce à une fulgurance. Il peut permettre à son équipe d’aller très loin dans la compétition. Auteur de 81 buts en 149 sélections, c’est le joueur le plus sélectionné et le plus grand buteur de son pays.
 
Les chances de briller en Russie
Comptant de nombreux joueurs évoluant dans les meilleurs clubs européens, les champions d’Europe en titre, troisième au classement FIFA, sont incontestablement un des favoris pour cette Coupe du Monde. Le sélectionneur Fernando Santos pourra compter sur des personnalités fortes pour mener cette équipe. Leader de la défense : l’expérimenté Pépé ne laissera aucun espace aux attaquants. Dans le but, Anthony Lopes saura rassurer dans les moments difficiles. Et enfin sa star, Cristiano Ronaldo, portera le danger sur le but adverse. Les Portugais ont une réelle carte à jouer dans ce groupe B.

ESPAGNE

Parcours qualificatif
La Roja est en pleine forme. Après être passés à travers de l’Euro 2016, éliminés en huitième de finale, les Espagnols devaient se reprendre. C’est chose faite ! Avec une campagne de qualification presque parfaite, 9 victoires, 1 nul et seulement 3 buts encaissés, ils ont surclassé leur groupe terminant premier avec 5 points d’avance sur l’Italie. Après quelques années de creux, la Roja, menée par leur nouveau sélectionneur Julen Lopetegui, semble de retour à son meilleur niveau.
 
Le joueur à suivre : Isco
Le Madrilène vit une saison mitigée en club, mais flamboyante en sélection. Auteur de 10 buts en 27 sélections, le milieu de terrain a été un acteur majeur dans la qualification, impressionnant notamment par son sens du jeu. Il semble avoir la confiance de son sélectionneur, ce qui lui donne des ailes. C’est sous les yeux attentifs de Zidane, mais également de ceux du monde entier, qu’Isco aura à cœur de prouver qu’il est à son meilleur niveau. Il démontrera certainement par sa qualité de passe et sa technique pourquoi il est un joueur dont on ne peut se passer.
 
Les chances de briller en Russie
Cadrée par des joueurs d’expérience, la Roja pourra compter sur Sergio Ramos, Iniesta, ou encore Sergio Busquets pour l’emmener le plus loin possible dans le tournoi. Dans le Groupe B, avec le Portugal, la bataille pour la première place s’annonce très serrée. Mais l’Espagne sera très certainement présente en phase finale, voire même pour jouer la gagne. Les pronostics la classent parmi les favorites…

MAROC

Parcours qualificatif
Les Marocains, qui n’avaient plus participé à une Coupe du Monde depuis 1998, ont su s’imposer dans leur groupe de qualification. Un parcours bien maitrisé avec seulement 1 défaite en 8 matchs. On notera la solidité de cette défense marocaine, avec seulement 1 but encaissé durant les phases qualificatives. Les hommes du sélectionneur Hervé Renard ont su tirer leur épingle du jeu et terminer confortablement premiers avec 4 points d’avance.
 
Joueur à suivre : Mehdi Benatia
À 31 ans, le défenseur central de la Juventus Turin en est à plus de cinquante sélections avec le Maroc. Le capitaine des Lions de l’Atlas, passé par le Bayern Munich notamment, est un défenseur polyvalent capable de s’adapter à n’importe quels postes en défense. Il sera le véritable pilier de cette équipe et devra cadrer ses coéquipiers qui pourraient manquer de sérénité dans une compétition comme la Coupe du Monde.
 
Les chances de briller en Russie
Après 20 ans sans qualification pour la Coupe du Monde, les Marocains tombent dans un groupe de la mort. L’Espagne et le Portugal sont incontestablement favoris pour les deux premières places. Dans une position d’outsider, les Marocains pourront compter sur l’expérience et le talent du sélectionneur qui les a menés jusqu’à cette qualification : Hervé Renard. Le Français à la renommée mondiale devra faire ressortir le maximum de chacun pour espérer une qualification. Atteindre les huitièmes de finale serait un bel exploit pour les Marocains.

IRAN

Parcours de qualification
La sélection iranienne, la « Tim Melli » comme elle est surnommée en Iran, sera du voyage en Russie cet été. Carlos Queiroz, le sélectionneur, a déjà remporté deux Coupes du Monde avec les U20. Sous son impulsion, les joueurs ont effectué un parcours de qualification sans-faute. Aucune défaite en 18 matchs de qualification. C’est brillamment que cette équipe s’est placée en tête de son groupe avec 22 points, soit 7 d’avance sur le deuxième, la Corée du Sud.

Le joueur à suivre : Sardar Azmoun
Avec seulement 6 sélections, le jeune joueur de 24 ans fait preuve d’un réalisme saisissant avec son équipe nationale. L’avant-centre évoluant au Rubin Kazan, en Russie, réalise une saison convenable en inscrivant 5 buts avec son club. C’est un joueur très technique, présenté comme le successeur d’Ali Daei, connu pour avoir franchi la barre des 100 réalisations avec son pays. Sur une étincelle, Sardar Azmoun pourrait faire basculer un match en faveur des siens.
 
Chance de briller en Russie
Composé d’individualités moins fortes que les autres équipes du Groupe B, c’est une ferveur commune et un groupe soudé qui pourraient emmener les Iraniens plus loin dans la compétition. Face au Portugal et à l’Espagne, la deuxième place risque d’être compliquée à conquérir pour les hommes de Carlos Queiroz. Ne pas terminer dernier de ce groupe serait une belle performance.

Le programme des matchs du Groupe B

Vendredi 15 Juin 2018
17h sur beIN SPORTS
Maroc – Iran
 
21h sur TF1 et beIN SPORTS
Portugal – Espagne
 
Mercredi 20 Juin 2018
14h sur beIN SPORTS
Portugal – Maroc
 
20h sur beIN SPORTS
Iran – Espagne
 
Lundi 25 Juin 2018
20h sur beIN SPORTS
Iran – Portugal
 
20h sur beIN SPORTS
Espagne – Maroc

Articles liés