Accès direct au contenu

Clash ou pas clash ?

City Tevez baisse son froc devant Mancini

Déglingué par Roberto Mancini hier soir après son refus d'entrer en jeu, Carlos Tevez a tenu à calmer le jeu dans un communiqué. L'Argentin réfute même la version de son entraîneur...

Qui dit argent, dit souvent égos. Depuis son arrivée à Manchester City, Roberto Mancini n’est pas verni. Le cas Balotelli désormais réglé, voilà Carlos Tevez qui se met à faire des siennes. Cantonné au banc de touche depuis le début de saison, l’Argentin a tout simplement refusé d’aller s’échauffer hier soir à Munich (2-0). Du moins selon son entraîneur, furax en conférence d’après-match : « Pour moi, c'est fini. Si un joueur gagne beaucoup d'argent à Manchester City et refuse de jouer, il est fini. Si on fait les choses à ma façon, il ne sera plus au club. Dans plusieurs jours, j'irais en toucher quelques mots au président Khaldoon al Mubarak. Des choses comme cela ne peuvent pas se dérouler dans un grand club. A Manchester ? Au Bayern ? Au Milan AC ? Jamais ».

Tevez veut poursuivre l'aventure à City
Pourtant, à en voir les images, le refus ne semble pas si évident que cela. Dans un communiqué envoyé quelques heures après la fin de la rencontre, Tevez réfute même le clash évoqué : « Je voudrais m’excuser auprès de tous les fans de Manchester City, avec qui j’entretiens d’étroites relations, quant aux incompréhensions survenues à Munich. Ils savent que j’ai toujours donné le meilleur de moi-même sur le terrain. À Munich, je me suis échauffé et j’étais prêt à jouer. Ce n’est pas le moment d’entrer dans les détails pour expliquer pourquoi ce ne fut pas le cas. Mais je tiens à préciser que je n’ai jamais refusé de jouer. Il y avait de la confusion sur le banc de touche et je pense que ma position a été mal interprétée. Pour terminer, je suis prêt à jouer dès qu’on me le demande et à respecter mes engagements ». Simple malentendu donc ? Mancini devrait déjà apporter son élément de réponse dans les prochains jours…