Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : Vincenzo Nibali se félicite d'avoir piégé ses rivaux sur la Vuelta !

Dixième de la seconde étape du Tour d'Espagne dimanche, Vincenzo Nibali a profité des cassures pour reprendre du temps à l'ensemble des prétendants au maillot rouge.

Mis hors-course dès le deuxième jour de course lors de sa dernière participation en 2015, Vincenzo Nibali est revanchard sur cette Vuelta. L'Italien a bien entamé la course : neuvième du contre-la-montre par équipes de Nîmes avec Bahrain-Merida, il a gagné quelques secondes sur tous ses rivaux dimanche, en profitant pour remonter à la 24e place du général, à 14 secondes de Christopher Froome. De bon augure alors que les premières difficultés du parcours se profilent.

« C'est bon pour le moral »

« J’ai gagné quelques secondes sur mes adversaires directs, l’important est d’avoir franchi sans souci cette étape stressante mais c’est bon pour le moral. L’étape était très exigeante, avec un vent fort et des routes étroites », a déclaré le vainqueur de l'édition 2010 dans des propos rapportés par Cyclingnews. Seul point noir pour le Sicilien : l'abandon de son coéquipier Javier Moreno, impliqué dans une chute.

Articles liés