Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme - Polémique : «Le cyclisme c'est de la moto, ils doivent aller courir avec Valentino Rossi»

Alors que Femke Van den Driessche est accusée de triche mécanique lors des Championnats du monde de cyclo-cross, Eddy Merckx demande une suspension à vie et ironise sur cette technique frauduleuse. 

Si les cyclistes sont souvent au centre des suspicions de dopage après des performances surhumaines, une nouvelle triche est apparue depuis plusieurs mois. Certains utiliseraient une aide mécanique sur leur vélo. Une première affaire est sortie samedi lors des Championnats du monde de cyclo-cross féminin. Femke Van den Driessche, jeune belge, a utilisé cette technique. Pour Eddy Merckx, quintuple vainqueur du Tour de France, il faut des sanctions exemplaires.

« Pour moi, c'est la pire chose que l'on peut faire »

« Ils doivent suspendre à vie. De ce que j'ai vu à la télévision, ce n'était pas la première fois. Ils ont aussi montré un cyclo-cross au Koppenberg (Van den Driessche, soupçonnée de tricherie, avait terminé seconde) et cela paraissait normal. Pour moi, c'est la pire chose que l'on peut faire. Autant faire de la moto dans ce cas. Pour moi c'est plus que du dopage. Ça vous donne 50 watts en plus, ou peut-être même 100. Ça n'a plus rien à voir avec du cyclisme. C'est de la moto. Ils doivent aller courir avec Valentino Rossi. Je ne pense pas que d'autres soient assez stupides pour faire quelque chose comme ça. Ça ne peut arriver qu'à des coureurs sans expérience. Ce qui s'est passé est très mauvais pour le cyclisme. J'ai aussi un vélo électrique, mais pas pour la course. C'est pour les montées, pour ma santé. Mais pour la course, je n'utiliserais jamais quelque chose comme ça », assure Eddy Merckx pour Cycling News.

Articles liés