Tennis
Dopage, blessure... La polémique enfle autour de Rafael Nadal

Les injections d'anesthésiants de Rafael Nadal à Roland-Garros continuent de faire réagir le monde du sport. Critiqué par de nombreux cyclistes, le joueur espagnol est pointé du doigt dans son propre pays, notamment par certains anciens athlètes. Le natif de Manacor doit, en plus, affronter certaines rumeurs sur un possible dopage.

Au bout de la douleur, Rafael Nadal a conquis un vingt-deuxième tournoi du Grand-Chelem, son quatorzième à Roland-Garros. Diminué par des douleurs récurrentes au pied, le joueur espagnol était, pourtant, proche d'un abandon, notamment après son deuxième tour. « Après le match contre Moutet au deuxième tour, je suis arrivé à l’hôtel et je ne pouvais quasiment plus marcher pour vous dire la vérité. Pendant ces deux semaines, j’ai joué avec le pied endormi, on m’a bloqué les nerfs pour que le pied soit insensible » avait-il déclaré. Pour calmer ses douleurs, Rafael Nadal a eu recours à des injections anesthésiantes durant le tournoi. Une pratique dénoncée par certains cyclistes à l'instar de Thibaut Pinot sur les réseaux sociaux. L’Agence mondiale d’antidopage s'est penché sur ce cas, mais n'a pas décelé d'actes illicites. Ce qui n'empêche pas les rumeurs sur Rafael Nadal de se diffuser.

« Il y a une conspiration selon laquelle Nadal se dope, qu’il prend une sorte de drogue »

Certains estiment que Rafael Nadal a usé de produits dopants pour remporter Roland-Garros, mais pour Patrick McEnroe, c'est peu probable. « Donc Nadal continue à gagner. Je ne sais pas comment il fait, il dit avoir pris des injections d’antidouleur. Je ne suis pas docteur, je ne sais pas exactement ce que c’est. Les gens, vous savez, il y a des théoriciens du complot qui se manifestent maintenant dans le monde du tennis. Il y a une conspiration selon laquelle Nadal se dope, qu’il prend une sorte de drogue. Écoutez, ils le testent tout le temps dans les tournois majeurs et ce qu’il met dans sa cheville, je pense que c’est juste un antidouleur. Encore une fois, je ne suis pas médecin, je ne sais pas exactement ce que c’est, mais si c’était quelque chose d’illégal, il aurait été pris par la patrouille » a confié l'ancien joueur américain lors de son podcast.

« Je pense qu’il a tort de parler autant de ses blessures en public »

Malgré sa victoire, Rafael Nadal ne fait pas non plus l'unanimité en Espagne. L'ancien athlète José Luis González a demandé au joueur d'être plus discret sur son état physique. « Je ne suis pas d’accord avec le fait que Nadal parle autant de ses blessures. Pour une raison simple, si vous décidez de vous rendre à une compétition, c’est parce que vous êtes apte à le faire. Si vous acceptez le défi, vous l’acceptez et vous ne devriez pas parler de vos problèmes physiques. Je pense qu’il a tort de parler autant de ses blessures en public, car cela pourrait être compris comme une victimisation, comme vouloir mettre un filet juste au cas où vous auriez un mauvais résultat. Il faut partir du principe que l’on est là pour concourir et c’est tout. Il y a des filles en gymnastique rythmique qui ont plus de problèmes physiques que Nadal et elles ne parlent pas autant. On m’a également retiré le tendon rotulien » a-t-il lâché dans des propos rapportés par We Love Tennis. En attendant, Nadal poursuit sa rééducation. Il a même recommencé à taper la balle sur gazon à quelques semaines de Wimbledon.

Articles liés