Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - XV de France : «La Coupe du monde ? Il y aura forcément des déçus»

Louis Picamoles s’est exprimé au sujet de la sélection qui va avoir lieu en vue de la Coupe du monde au Japon.

La préparation bat son plein. Le XV de France a rejoint l’Espagne après avoir travaillé à Marcoussis et à Monaco. Une nouvelle étape qui rapproche les Bleus de l’ouverture de la Coupe du monde, qui se déroulera le 20 septembre prochain au Japon. Une autre date importante se profile toutefois avant. Jacques Brunel va en effet devoir réduire sa liste de 37 à 31 joueurs, en s’appuyant notamment sur les matchs amicaux qui se dérouleront du 17 au 30 aout.

« Les places vont être chères, car tout le monde a envie de participer à la Coupe du monde »

Vétéran du groupe Louis Picamoles le sait : la décision de Jacques Brunel ne fera pas que des heureux. « Pour l'avoir vécu sur les deux préparations, on sait que ça va être comme ça : Il y aura forcément des déçus à la fin » a expliqué le troisième-ligne du XV de France, d’après Rugbyrama. « Le cas des réservistes ne change rien à ça. Ce ne sont pas des rôles définis à l'avance et les choses peuvent évoluer à l'intérieur du groupe. Tout le monde en est bien conscient. Pour l'instant, je ne vois pas ça comme un frein à la progression de l'équipe. Au contraire, ça « booste » tout le monde, et je sens que tous les joueurs s'envoient. Les places vont être chères, car tout le monde a envie de participer à la Coupe du monde. On sait que ça va être un moment compliqué quand les choix vont tomber et qu'il va falloir se séparer. Mais pour l'instant, il existe un objectif commun aux 37 joueurs, à savoir se préparer au mieux cette compétition, car, pour l'instant, il n'y a aucune certitude pour personne d'être dans les 31. Cette envie d'en faire partie ne prédomine pas sur l'envie collective de bien préparer cet événement ».

Articles liés